Navigation

Questions sur "des petits bateaux qui ne vont même pas sur l'eau"

Le gouvernement vaudois a été interpellé mardi au Grand Conseil au sujet d'une bateau destiné à la police vaudoise. Livré et payé à une société italienne, il s'est révélé inutiisable. KEYSTONE/LAURENT GILLIERON sda-ats
Ce contenu a été publié le 15 mai 2018 - 14:45
(Keystone-ATS)

Le bateau flambant neuf de la police vaudoise destiné au lac de Neuchâtel à Yverdon-les-Bains et livré par une société italienne est inutilisable. Mardi au Grand Conseil, le PLR Marc-Olivier Buffat a demandé au gouvernement des explications sur ce "fiasco".

"E la nave ne va plus", titre de l'interpellation, traite de la question des marchés publics, a déclaré Marc-Olivier Buffat devant le plénum. Pour lui, il est invraisemblable que la réalisation de ce bateau ait été attribuée à une société napolitaine de type Sàrl.

Pour remplacer son ancien bateau de sauvetage et d'intervention rapide sur le lac de Neuchâtel, la gendarmerie vaudoise a lancé un appel d'offres en 2014-2015. Au final, le marché a été adjugé à la société napolitaine, relève le texte de son interpellation.

A priori, l'entreprise n'avait aucune référence de construction navale avec des coques et des montages en aluminium, tels qu'exigés dans les conditions d'adjudication. Le bateau a finalement été livré avec plus d'une année de retard. Au final, le bateau est inutilisable ou du moins son utilisation extrêmement dangereuse.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.