Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tirant profit d'un volume de primes en hausse et d'une réduction des coûts administratifs, Sanitas a fortement accru sa rentabilité l'an passé. L'assureur maladie zurichois, qui exploite les marques Sanitas, Wincare et Compact, a triplé son bénéfice net à 79,4 millions de francs.

Conséquence de la hausse des primes visant à couvrir les coûts, le nombre d'assurés a fléchi de 27'955 pour s'inscrire à 854'068 à fin 2011, a indiqué vendredi Sanitas. Le volume des primes s'est pour sa part accru de 4,1% au regard de l'année précédente à 2,55 milliards de francs, alors que les dépenses liées aux prestations médicales ont augmenté de 1,9% à 2,32 milliards.

Dans le domaine de l'assurance de base (LAMal), les primes ont progressé de 70 millions de francs à 1,85 milliard, alors qu'elles ont crû de 29 millions (+4,3%) à 699,5 millions dans le secteur de l'assurance complémentaire (LCA). Le taux de coûts administratifs dans les affaires LAMal s'est réduit de 5,9 à 5,7%. Pour la LCA, il s'est également contracté de 11,9 à 10,5%.

A la faveur du bon résultat, Sanitas a pu accroître ses fonds propres, ces derniers se hissant à l'issue de l'exercice sous revue à 389,4 millions de francs, contre 310 millions un an auparavant. Le taux de réserve dans le domaine LAMal est passé à 13,1%, un niveau conforme à l'objectif visé. Ce niveau offre à l'assureur "une marge de manoeuvre suffisante pour modérer son adaptation de primes dans l'assurance de base".

ATS