Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La forêt suisse n'est pas surexploitée. Ce type de préjugé est visé par une campagne publicitaire lancée lundi par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). Un spot télévisé juxtapose forêt, jouets ou ponton en bois à des événements positifs de la vie humaine.

La quantité de bois poussant dans les forêts suisses est supérieure à celle qui y est récoltée, rappelle l'OFEV dans un communiqué. Les forêts sont exploitées dans le respect de la nature et il est possible d'accroître l'exploitation du bois en tant que matière première, écrit-t-il.

La campagne nationale "Notre bois, notre fierté" prévoit notamment un spot programmé à la télévision et dans les cinémas, ainsi que des affiches. Elle a été organisée en prévision de cette hausse de la demande de bois. Celle-ci va résulter notamment des nouvelles tendances dans la construction.

Lorsque la quantité de bois récolté augmente, le potentiel des conflits avec la population sur les lieux de coupe fait de même. L'OFEV note que le public réagit généralement avec inquiétude et incompréhension, associant une coupe de bois au défrichement des forêts tropicales, voire à la surexploitation.

ATS