Navigation

Une majorité de Suisses opposés aux avions de combat (sondage)

Ce contenu a été publié le 04 mai 2014 - 06:36
(Keystone-ATS)

La majorité des Suisses demeurent opposés à l'achat du Gripen, d'après un sondage du "SonntagsBlick". Si le peuple devait se prononcer cette fin de semaine, 52% des Suisses diraient "non" aux avions de combat suédois, alors que 40% voteraient pour, les autres restant indécis.

Ce sondage, mené deux semaines avant les votations auprès de 1098 citoyens, a été réalisé par l'institut Léger (anciennement Isopublic) sous mandat du journal alémanique. Par rapport à la dernière enquête du "SonntagsBlick" à la mi-mars, la part des défenseurs du Gripen a progressé de 8%.

Le dernier sondage de Léger rejoint celui de la SSR, réalisé par l'institut gfs.bern à la mi-avril. Selon cette enquête, 52% des Suisses rejetteraient les avions de combat contre 42% et 6% d'indécis. Claude Longchamp, directeur de l'institut, estimait qu'un renversement de vapeur avant le 18 mai n'était pas à exclure.

Les opposants à l'initiative pour protéger les enfants contre les abus sexuels de récidivistes forcent eux aussi l'allure. Les tenants du "oui" ne sont à présent plus que 57%, contre 82% à la mi-mars.

L'initiative pour un salaire minimum de 4000 francs par mois fait, pour sa part, plutôt pâle figure. Selon le sondage de Léger, 63% des Suisses rejetteraient le texte des syndicats, alors que 28% voteraient pour.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.