Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une école suisse surfe sur la vague John Kerry

L'institut Montana est installé dans un bâtiment historique qui domine la ville de Zoug.

(swissinfo.ch)

En Suisse, tout près de Zoug, l’Institut Montana compte bien récupérer les dividendes de l’effet John Kerry, qui fut l’un de ses élèves il y a 50 ans.

Mardi, le candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle américaine a remporté une nouvelle primaire dans le Wisconsin.

Depuis quelques semaines, l’Institut Montana croule sous les appels des médias. Tous veulent en savoir davantage sur l’année que John Kerry a passée dans cet internat.

Le dossier du candidat démocrate à l’élection présidentielle – numéro 2587 – contient son cursus scolaire et révèle qu’il figurait parmi les meilleurs élèves de sa classe dans la plupart des matières.

«[Ses résultats] sont très impressionnants – même si nos standards sont élevés», explique Daniel Fridez, directeur de l’Institut, qui présente alors un bulletin trimestriel annoté par le doyen affirmant qu’il était «le meilleur élève de l’école primaire».

Bulletins scolaires

Le dossier de John Kerry contient aujourd’hui une sélection d’articles de journaux publiés récemment, traitant de l’école et de son élève le plus connu.

«C’est le document le plus recherché [dans l’école] des 50 dernières années», poursuit le directeur en montrant une copie du journal de l’école, daté de décembre 1954.

A l’intérieur, un enfant de 11 ans dénommé John Kerry décrit un voyage à Zurich pour fêter «thanksgiving» en compagnie d’autres élèves américains.

Pendant que les élèves plus âgés «passaient en revue les librairies», John Kerry et ses camarades de classe ont visité «un musée d’armes anciennes et le zoo de la ville». Les deux groupes se sont ensuite réunis à la gare pour un «délicieux repas et des Coca-Cola (que nous avons dû payer nous-mêmes)», précisait alors le jeune élève.

«L’effet Kerry»

«Ce serait fantastique d’accueillir beaucoup d’élèves américains grâce à l’effet Kerry», s’enthousiasme Daniel Fridez.

Si le nom de Kerry parvient à faire des merveilles, de nouveaux étudiants découvriront un endroit qui n’a que très peu changé au fil des cinq dernières décennies.

Le complexe du «Montana» est constitué d’un hôtel du XIXe siècle et d’un chalet en bois, au sommet de la Zugerberg (montagne de Zoug), avec une vue imprenable sur le Lac de Zoug et les Alpes de la Suisse centrale.

Valeurs traditionnelles

Mais les «valeurs traditionnelles», qui comprennent «l’ouverture sur le monde, le respect d’autrui et la façon d’assumer ses responsabilités» sont plus importantes que le site, explique encore Daniel Fridez.

Des qualités qui, d’après lui, préparent les élèves du «Montana» à occuper des positions dirigeantes et à faire preuve d’autorité.

«L’école m’a donné une perspective internationale», relève un étudiant américain de 18 ans, Fred Schmidt, en sortant d’un cours d’histoire avec des adolescents provenant d’une douzaine de nations.

«Il y a ici des personnes qui viennent du monde entier, des étudiants de cultures et de croyances différentes», poursuit l’adolescent.

«Vous devez trouver une façon de conserver votre individualité, mais aussi de composer avec tous les autres et de comprendre d’où ils viennent. Je crois que c’est l’étape la plus importante si vous voulez occuper des fonctions de prestige comme John Kerry».

Premier choix



Lorsque ses parents lui ont laissé le choix entre un internat en Europe ou aux Etats-Unis, Fred Schmidt a opté pour la première option.

«C’est un endroit génial, d’autant plus qu’il se trouve en Suisse», constate l’étudiant, ajoutant que les politiciens pourraient beaucoup apprendre du modèle helvétique, comme il l’a fait, et John Kerry avant lui.

«Bien sûr, le gouvernement américain ne peut pas rester neutre, mais il pourrait comprendre comment un pays multiculturel évolue dans le monde actuel en respectant les droits des autres nations».

Kevin O’Brien, doyen de la section internationale du «Montana», constate que les étudiants parlent davantage de politique, en raison du succès de John Kerry dans les primaires du parti démocrate.

Fred Schmidt résume l’atmosphère d’excitation de l’école à l’approche des élections présidentielles de novembre: «Je crois que tout le monde voudrait voir dans le prochain président un ancien du Montana. Cela nous ferait beaucoup de bien».

swissinfo, Dale Bechtel à Zoug
(traduction: Jean-Didier Revoin)

Faits

John Kerry est licencié de l’Université de Yale et a servi dans l’US Navy pendant la guerre du Vietnam.
Le favori des démocrates représente le Massachussets au Sénat depuis 1984.

Fin de l'infobox

En bref

- L’Institut Montana a été fondé en 1926 en tant qu’internat privé pour garçons sur le site de deux hôtels du XIXe siècle.

- John Kerry l’a fréquenté en 1954 alors que son père était attaché au service diplomatique à Berlin.

- Aujourd’hui, l’établissement compte plus de 200 étudiants (garçons et filles) provenant de 42 nations.

- Les enfants de la famille royale d’Espagne, ainsi que des Habsbourg, des Bourbon et des Orléans ont, entre autres, fréquenté l’Institut Montana.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×