Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Grande Pyramide du Jura

Un étonnant sommet tordu... (vtt-nordvaudois.ch)

Les Presses du Belvédère, maison d'édition franco-suisse, consacrent un ouvrage collectif à la montagne du Chasseron, dans le massif du Jura.

De retour dans la région, l'écrivain et ancien éditeur Rolf Kesselring a lu ce livre en y mêlent ses propres souvenirs et son présent.

Depuis que je suis venu hanter le Balcon du Jura, de retour du Midi de la France, je n'arrête pas d'être intrigué par une masse pyramidale de pierre qui me surplombe: le Chasseron. Cette montagne qui sait apparaître et se dissimuler, selon les points de vue où se retrouve l'observateur, est une montagne exceptionnelle et mystérieuse.

Elle méritait un ouvrage pour expliquer sa géographie, son histoire, sa géologie, ses légendes... C'est chose faite. L'éditeur Jean-Claude-Piguet et son associé français Emmanuel Vandelle nous proposent «Le Chasseron - montagne mythique» paru aux Presses du Belvédère, leur maison d'édition commune.

Retour au bercail

Il y a un an presque, à la demande de ma fille, je quitte l'Ardèche «pour me rapprocher d'elle» et, coup de chance insigne, je trouve un logis dans son village, à deux cents mètres à peine du sien...

Pour un père, après que cette famille eut pérégriné sous tous les cieux, nomades ordinaires, c'est une vraie joie que de pouvoir aller boire une tasse de café chez elle, l'artiste peintre... Il existe des petits bonheurs très ordinaires, très simples, et, pour moi, ceci en est un.

Mais une fois le café bu, je ressens toujours le besoin d'explorer la contrée. Si je regarde devant moi, par beau temps, se déploient les Alpes, lointaines et majestueuses, ensuite, lorsque je me retourne, mon regard bute obligatoirement contre cette élévation de forêts alternant avec des pâturages. Et alors, au fur et à mesure que je me déplace apparaît une fugace et énigmatique pyramide: le Chasseron.

Un livre pour une montagne

Souvent, lorsque je résidais encore à Yverdon, «en-dessous de mille mètres» comme disait le chanteur Michel Bülher avec un petit rien de commisération dans la voix, je venais au Café Central du village de Bullet pour y déguster une fondue ou une côte de porc forestière, spécialités de la maison à cette époque. À force d'incursions festives avec les auteurs et les dessinateurs, ce vénérable établissement était connu jusqu'à Paris.

Déjà, en toute ignorance de sa légendaire histoire, cette montagne m'attirait. À chaque fois que je pouvais, je l'escaladais. À chaque fois, c'était le même essoufflement, le même plaisir. Et puis, à l'arrivée au sommet, sous le signal métallique, toujours cette surprise devant le vide, devant cette face abrupte et déchiquetée, cachée à celui qui arrive des Rasses ou de Bullet.

Beau vertige, moment gracieux, l'œil errant sur ce paysage qui plonge vers la France, cette belle voisine. Alors dès que j'ai su que les Presses du Belvédère avaient sorti un ouvrage conséquent sur ce fascinant amas de calcaire, je m'y suis plongé.

De la Préhistoire à nos jours

Cet ouvrage collectif représente une somme extraordinaire de renseignements surprenants ou utiles sur le Chasseron lui-même, mais aussi sur ses environs immédiats, et son passé.

Par exemple, j'ai été étonné de découvrir, dans un chapitre présenté par Thierry Lüginbühl, que déjà dans des temps préhistoriques, des chasseurs étaient probablement passés par là. Mais pour en être certains, il faudrait effectuer des fouilles plus soutenues et plus systématiques. Hommes du Neandertal, puis chasseurs du Magdalénien, ont probablement hanté cet endroit et ses alentours.

Ce serait donc depuis la nuit des temps que ces lieux aient été fréquentés par nos ancêtres. J'ai été étonné d'apprendre, en plus, que les Romains y avait fait construire un sanctuaire, un bâtiment relativement imposant. On sait (grâce à la plume de Bernard Simon) que la montagne fut aussi beaucoup habitée au cours de tout le Moyen Âge.

Faune, flore, et gens extraordinaires



Signés par Jeanne Bonzon Freudiger (la géologie), Henri Ceppi et Sarah Triki Teurtroy (la flore), Albert Sermet (les insectes), Frédéric Rapin (les mammifères), Pierre-Alain Ravussin (les oiseaux), les articles concernant la nature sont passionnants.

On y trouve, aussi, un chapitre de choix intitulé «Le temps des herboristes» dans lequel on apprend que des gens célèbres tels Jean-Jacques Rousseau ou les botanistes Haller et Decandolle sont venus herboriser dans le coin.

C'était le temps où Sainte-Croix et les Rasses connaissaient une réputation internationale. Malgré le déclin du tourisme, été comme hiver, la montagne connaîtra un engouement extraordinaire qui ne se démentira jamais.

Dans les témoignages nombreux qui ornent cet ouvrage, j'ai découvert un message d'adieu, daté du 11 août 1898, dédié à cette formidable montagne: «Cher Chasseron, je te fais mon adieu, mon âge de 66 ans, m'oblige de renoncer à venir te voir.» Cette petite phrase d'un inconnu m'a fait froid dans le dos...

Du coup, très angoissé, j'ai chaussé mes baskets de sept lieues et, accompagné de Féroce, mon fidèle bâtard, je suis allé, sans reprendre mon souffle, m'asseoir sous le signal du sommet, tout en haut du Chasseron!

Et là, j'ai songé à mes 66 ans bien sonnés avec, dans la bouche, un petit goût de victoire sur l'inévitable en profitant de la vue fantastiquement revigorante sur les Alpes d'en face.

swissinfo, Rolf Kesselring

Le Chasseron

Le Chasseron, situé dans le canton de Vaud, est l'un des plus hauts sommets du Jura: 1607 mètres d'altitude. Le Chasseral, plus à l'est, ne le domine que de... 60 centimètres.

Depuis son sommet, on voit en contrebas la ville d'Yverdon-les-Bains et le lac de Neuchâtel, à l'ouest, le lac Léman et les alpes savoyardes. Au nord-est, le Chasseral.

Fin de l'infobox

Un éditeur franco-suisse

Créées au printemps 2005, les éditions «Les Presses du Belvédère» sont installées en Suisse dans l'Arc Jurassien à Sainte-Croix (Vaud) et Fleurier (Neuchâtel), ainsi qu'en France à Pontarlier, en plein cœur du massif du Jura.

Les «Presses du Belvédère» développent une ligne éditoriale axée essentiellement sur les livres régionaux : Franche-Comté, Bourgogne, Suisse Romande... Une autre orientation éditoriale vient d'être mise en place et concerne l'économie et le monde des entreprises.

Fin de l'infobox


Liens

×