Des perspectives suisses en 10 langues

A quoi pourrait ressembler la neutralité à l’avenir?

Modéré par: Bruno Kaufmann

L’attaque de la Russie contre l’Ukraine met au défi les pays neutres comme la Suisse, la Suède et l’Autriche.

Comment concilier la solidarité avec le pays attaqué et le principe de ne s’ingérer nulle part? La neutralité est-elle encore possible pour les pays occidentaux? Et comment devrait-elle être définie? Venez en discuter avec nous.

De l’article À quel point la Suisse est-elle vraiment neutre?


Les plus appréciés

Joignez-vous à la discussion

Les commentaires doivent respecter nos conditions. Si vous avez des questions ou que vous souhaitez suggérer d'autres idées de débats, n'hésitez pas à nous contacter!
RUTH JILANI
RUTH JILANI
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

La neutralité doit rester telle qu'elle était dans le passé. Nous avons ainsi un grand avantage et pouvons définir nos lois de la manière la plus appropriée pour notre pays et nos concitoyens. Nous ne devons pas nous impliquer dans des guerres étrangères qui ne nous concernent pas. Il n'y a pas de changement d'époque, juste un principe. Nous avons un grand avantage avec la démocratie directe, qui nous permet d'interpeller les politiciens qui ne représentent pas nos intérêts.

Die Neutralität soll genaus so aussehen wie sie in der vergangenheit war. Wir haben damit einen grossen forteil und kônnen unsere gestze so bestimmen wie sie in unserem land und unseren Menschen am besten dienen. Wir sollen uns nicht in fremde kriege einmisschen die uns nichts angehen. Da gibt es keine zeitenwende nur ein prinzip. Wir haben einen grossen vorteil mit der direkten Demokratie womit wir die Politiker zur anwort stellen können die nicht unsere interessen vertreten.

Hans Ziörjen
Hans Ziörjen
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

La neutralité était la seule bonne chose il y a 200 ans dans le contexte où les États européens étaient en guerre. Mais les temps ont changé et une guerre entre l'Allemagne et la France semble aujourd'hui absurde. Aujourd'hui, c'est comme si en 1848, par exemple, le canton de Lucerne s'était déclaré neutre et n'avait pas participé à la Confédération suisse. Oui, je suis d'avis que la neutralité n'est pas chose facile car le monde a changé à certains égards depuis 1848.

Die Neutralität war vor 200 Jahren im damaligen Umfeld, wo sich die Staaten Europas bekriegten, das einzig Richtige. Die Zeiten haben sich aber geändert und ein Krieg zwischen Deutschland und Frankreich scheint heute absurd. Heute ist es so, wie wenn sich im Jahre 1848 z.Bsp. der Kanton Luzern neutral erklärt und bei der Eidgenossenschaft nicht mitgemacht hätte. Ja, ich bin der Meinung, die Neutralität ist ein alter Zopf weil sich die Welt in gewissen Dingen geänderr hat seit dem Jahr 1848.

nicole
nicole
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du ES.

en tant que Suisse de l'étranger, je pense que la Suisse doit rester neutre à tous égards, et ce, face à tout conflit. Actuellement, surtout. Pourquoi l'Ukraine et non le Soudan, le Nigeria ou tout autre pays où des chrétiens sont actuellement tués sans que personne n'élève la voix ?
Et il ne faut pas oublier que l'attaque de la Russie contre l'Ukraine aurait pu être évitée tout en respectant les accords de Minsk, mais le monde occidental n'avait aucune volonté d'arrêter cette hémorragie. Au contraire, cela a été un bon prétexte pour relancer les économies grâce à l'industrie de guerre.

en mi calidad de suiza en el extranjero, pienso que Suiza debería seguir neutral en todos los sentidos, y eso cara a cualquier conflicto. Actualmente, sobre todo. ¿por qué Ucrania y no Sudán o Nigeria o cualquier otro país donde además actualmente se está matando a cristianos y nadie alza la voz?
Y no hay que olvidar que el ataque de Rusia a Ucrania hubiera podido ser evitado respetando los acuerdos de Minsk, pero no hubo ninguna voluntad del mundo occidental de parar esta sangría. Al contrario, ha sido el buen pretexto para levantar las economías con la industria de la guerra.

Giacomo Notrevo
Giacomo Notrevo
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Dans quelle mesure un pays dont l'armée de l'air se vante de ses partenariats d'entraînement et de vol avec les pays de l'OTAN et Israël est-il neutre ?
Je peux respecter le contexte historique et la position de la Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale était en général honorable. Cependant, même à cette époque, il y a eu des abus tels que la Suisse a autorisé les forces de l'Axe à utiliser les lignes de chemin de fer traversant les montagnes suisses pour approvisionner le front en Italie.
Il faut rester très dubitatif quant à ce concept qui semble très élastique.

How neutral is a country where its air force boasts about its training and flying partnerships with NATO countries and Israel?
I can respect the historical background and the Swiss position in WW2 was in general an honorable one. However even then, there were abuses such as the Swiss allowing Axis forces to use railway lines through the Swiss mountains to supply the front in Italy.
One has to remain very dubious about the concept which seems very elastic.

Jolanda
Jolanda
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

Les éléments les plus importants de notre démocratie directe sont la neutralité séculaire et la Constitution fédérale, qui consacre nos valeurs éprouvées. Le Conseil fédéral et les deux chambres parlementaires (Conseil national et Conseil des États) doivent être guidés par cette Constitution et assumer cette responsabilité personnelle des électeurs ! Après le déclenchement de la guerre dans l'est de l'Ukraine, tous les pays occidentaux, l'UE et même l'Amérique, ainsi que l'OTAN, se sont immédiatement opposés à une « bonté » totalement unilatérale contre le plus grand pays du monde (la Russie). Quiconque a exposé ouvertement l'histoire de l'Occident contre la Russie et toute l'histoire de la situation (OTAN/Russie) est immédiatement devenu une image d'ennemi ! Pas étonnant que le Conseil fédéral (et en particulier le ministre des Affaires étrangères) ne se soient pas empêchés d'adopter l'article le plus important de notre Constitution fédérale en tant que partie belligérante avec des sanctions économiques et même en abolissant la neutralité perpétuelle ! Les médias se sont immédiatement joints à cette disposition en signe de solidarité et ont discuté quotidiennement des informations totalement partiales sur la situation en Ukraine !

Die wichtigsten Bestandteile unserer direkten Demokratie ist die Jahrhundert alte Neutralität und die Bundesverfassung, in der unsere bewährten Werte festgehalten sind. Der Bundesrat und die beiden Parlamentskammern (National-und Ständerat) müssen sich an dieser Verfassung orientieren und zu dieser Selbstverantwortung des Stimmvolkes stehen! Nach dem Ausbruch des Krieges in der Ost-Ukraine, stellten alle westlichen Länder, die EU und sogar Amerika mit der NATO zusammen sofort eine völlig einseitige "Gutmenschlichkeit" gegen das grösste Land der Welt (Russland) entgegen. Wer die Vorgeschichte des Westens gegen Russland und die ganze Vorgeschichte der Situation (NATO/Russland) offen artikulierte, wurde sofort zum Feindbild! Kein Wunder, dass sich der Bundesrat (und vorallem der Aussenminister) nicht daran hinderte, als Kriegspartei mit Wirtschafts-Sanktionen und sogar mit der Abschaffung der immer währenden Neutralität aus dem wichtigsten Artikel unserer Bundesverfassung zu verabschieden! Sofort machten die Medien mit dieser Entsorgung solidarisch mit und traktandierten täglich die völlig einseitigen Berichte über die Situation in der Ukraine!

pierre-alain.tissot
pierre-alain.tissot
@Jolanda

Tout soutien au régime criminel, mafieux et impérialiste de la Russie de Poutine est inacceptable !
Et cela même pour la Suisse dont la neutralité ne peut être instrumentalisée au profit de la Russie par des russophiles poutinolâtres, ennemis des démocraties occidentales.

Sinisa
Sinisa
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

L'avenir de la neutralité suisse

Chères abonnées et chers abonnés de Swiss Info,
Cher Monsieur Kaufmann

En tant qu'abonné à Swiss Info, je profite de l'occasion pour attirer votre attention sur le fait que les discussions menées sur le thème de l'avenir de la "neutralité suisse" n'ont pas de sens et n'ont aucun sens, car il est prouvé que la Suisse n'est plus neutre depuis des années et qu'elle ne le sera jamais !

Depuis le jour où les décideurs politiques suisses ont reconnu la province serbe du Kosovo comme un État indépendant, la Suisse politique a tragiquement renoncé à sa neutralité tant vantée, à ses excellentes prestations diplomatiques, à la confiance et à l'image qu'elle avait gagnées ainsi qu'à son rôle de médiateur.

Les conséquences des décisions politiques sont aujourd'hui clairement visibles en Ukraine, comme une tragédie qui aurait pu être évitée. La Russie rejette ostensiblement la Suisse en tant que médiateur !

P.S. Pour les raisons susmentionnées, il est judicieux de mettre un terme aux discussions menées sur des sujets qui ne sont plus et ne seront plus jamais d'actualité.

Au lieu de cela, nous devrions nous consacrer à un sujet encore tabou : La pauvreté et le succès de la lutte contre celle-ci en Suisse. La pauvreté, officiellement reconnue par le Conseil fédéral !

Elle concerne tout de même 1.200.000 millions de citoyens suisses qui sont touchés par la pauvreté et doivent vivre avec le minimum vital, car le seul fait d'avoir un toit sur la tête ne suffit pas pour mener une vie normale !

Un grand merci pour votre compréhension !

Die Zukunft der Schweizer Neutralität

Liebe Swiss Info Abonnentinnen und Abonnenten,
Lieber Herr Kaufmann

ich nutze die Gelegenheit als Swiss Info Abonnent, euch freundlicherweise darauf aufmerksam zu machen, dass geführte Diskussionen über das Thema: die Zukunft der "Schweizer Neutralität" nicht sinnvoll sind und gar keinen Sinn ergeben, weil die Schweiz nachweislich seit Jahren nicht mehr neutral ist und es nie sein wird!

Seit dem Tag, an dem die politischen Entscheidungsträger der Schweiz die Serbische Provinz Kosovo als selbstständigen Staat anerkannt haben, hat sich die politische Schweiz von der hochgelobten Neutralität, den exzellenten diplomatischen Leistungen, dem gewonnenen Vertrauen und Image sowie der Vermittlerrolle auf tragische Art und Weise verabschiedet.

Die Folgen politischer Entscheidungen sind jetzt in der Ukraine als eine vermeidbare Tragödie deutlich zu erkennen. Russland lehnt demonstrativ die Schweiz als Vermittlerin ab!

P.S. Aus den oben genannten Gründen ist es sinnvoll, die geführten Diskussionen über Themen, die nicht mehr aktuell sind und nie mehr sein werden, zu beenden.

Stattdessen sollten wir uns einem noch immer tabuisierten Thema widmen: Armut und der erfolgreichen Bekämpfung derselben in der Schweiz. Die Armut, die offiziell vom Bundesrat anerkannt ist!

Es betrifft immerhin 1.200.000 Millionen Schweizer Bürger, die von Armut betroffen sind und auf dem Existenzminimum leben müssen, weil allein ein Dach über dem Kopf nicht ausreicht, um ein normales Leben zu führen!

Herzlichen Dank für Ihr Verständnis!

felice.sch
felice.sch
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

Lorsque la Suisse s'est vu attribuer sa neutralité, l'Europe n'était qu'un champ de bataille d'empires en guerre. A l'époque, celle-ci avait un sens : un îlot neutre au milieu de la folie guerrière. Aujourd'hui, l'Europe est une union et un partenaire de la démocratie la plus ancienne et la plus forte de la planète : les Etats-Unis. En réalité, la neutralité suisse a cessé d'exister. La politique intérieure devrait maintenant s'en rendre compte. La "neutralité coopérative" du conseiller fédéral Cassis me semble être une bonne approche.

Als die Schweiz ihre Neutralität zugesprochen bekam, war Europa ein einziges Schlachtfeld von sich bekriegenden Imperien. Damals hatte diese einen Sinn: eine neutrale Insel inmitten des kriegerischen Wahnsinns. Heute ist Europa eine Union und Partnerin der ältesten und stärksten Demokratie der Erde: der USA. Real hat die schweizerische Neutralität aufgehört zu existieren. Das sollte die Innenpolitik jetzt nachvollziehen. Die „kooperative Neutralität“ von BR Cassis scheint mir ein guter Ansatz.

Peter Shanahan
Peter Shanahan
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

La Suisse a abandonné la neutralité dès la Seconde Guerre mondiale. Pour rappel, en août 1940, elle a conclu des accords commerciaux exclusifs avec l'Allemagne nazie. A un moment où la Pologne et la Cechoslovaquie n'existaient plus, où les pays du Benelux étaient envahis et où la France avait capitulé. Il s'agissait de machines, puis d'armes. Au grand dam des Alliés. Est-ce que c'était neutre ? Ce qui est sûr, c'est que si la Suisse devait se retrouver dans une situation d'agression, comme l'Ukraine, nous aurions besoin de l'aide de l'OTAN et de l'UE. La neutralité est dépassée et peu crédible.

Die Schweiz hat die Neutralität schon im 2ten Weltkrieg aufgegeben. Zur Erinnerung: Im August 1940 hat sie exklusiv mit Nazi-Deutschland Handelsverträge abgeschlossen. Zu einem Zeitpunkt als Polen und die Cechoslowakei nicht mehr existierten, die Beneluxstatten überrannt waren und Frankreich kapituliert hatte. Es ging um Maschinen und dann auch um Waffen. Sehr zum Unwillen der Alliierten. War das Neutral? Sicher ist doch, dass die Schweiz in die Lage einer Agression, so wie die Ukraine, kommen sollte, wir auf die Hilfe der Nato und der EU angewiesen wären. Die Neutralität ist überholt und unglaubwürdig.

Triton
Triton
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.

C'est une grave erreur d'appliquer les sanctions de l'UE en déclarant de facto la perte de sa neutralité. Honnêtement, je ne m'attendais pas à cela, mais les hommes politiques d'aujourd'hui ne sont que des photocopies défraîchies de ceux du passé dont ils ont beaucoup à apprendre.....

Grande errore applicare le sanzioni ue di fatto dichiarando la perdita della propria neutralità,sinceramente non me lo sarei mai aspettato ma i politici attuali sono solo fotocopie sbiadite di quelli del passato di cui avrebbero molto da imparare….

Christian Müller
Christian Müller
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

Il est clair que le gouvernement suisse a massivement violé la neutralité de la Suisse en adoptant les sanctions de l'UE contre la Russie - et c'est malheureusement une catastrophe. La Suisse serait plus que jamais nécessaire en tant que médiateur international. A quoi bon Genève, lieu traditionnel de négociations, si même le ministre russe des Affaires étrangères ne peut plus y entrer. Il faut sans doute partir du principe que sur ce point également, les Etats-Unis ont fait pression et que les banques suisses ont eu peur des sanctions américaines. Les Suisses et les Suissesses devraient absolument signer l'initiative populaire pour le renforcement de la neutralité, indépendamment de qui l'a lancée (je suis moi-même politiquement de gauche).

Dass die Schweizer Regierung mit der Übernahme der EU-Sanktionen gegen Russland die Neutralität der Schweiz massiv verletzt hat, ist klar – und leider eine Katastrophe. Die Schweiz wäre mehr denn je nötig als internationale Vermittlerin. Was soll Genf als traditioneller Platz für Verhandlungen, wenn nicht einmal der russische Aussenminister mehr einreisen darf. Man muss wohl davon ausgehen, dass auch in diesem Punkt die USA Druck gemacht haben und die Schweizer Banken Angst vor US-Sanktionen hatten. Die Schweizer und Schweizerinnen sollten unbedingt die Volksinitiative zur Stärkung der Neutralität unterschreiben, unabhängig davon, wer sie lanciert hat (Ich selber bin politisch ein Linker).

fabiosoldati
fabiosoldati
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.

Pälvi Pulli, payée par les contribuables suisses et impulsée par la Confédération, n'a aucune autorité pour exprimer des opinions personnelles sur l'éventuelle participation de la Suisse aux activités de l'OTAN ! Si elle était l'une de mes employées, je la licencierais immédiatement pour indiscipline. Une telle décision sur l'OTAN ne peut être prise ni par le Conseil fédéral, ni par le Parlement, mais par le peuple souverain lors d'une votation

Pälvi Pulli pagata dai contribuenti svizzeri e impigata della Confederazione non ha nessuna auturizzazione ad esprimere opinioni personali riguardo una eventuale partecipazione alle attività della NATO da parte della Svizzera ! Fosse stata una mia impiegata la licenzierei immediatamente per comportamento indisciplinato . Tale decisione sulla NATO non può essere presa dal Consiglio Federale e nemmeno dal Parlamento ma dal popolo sovrano con una votazione

Rafiq Tschannen
Rafiq Tschannen
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Je suis heureux de constater que la majorité des commentaires sont fortement en faveur de la neutralité. Moi aussi.

Glad to see that the majority of comments are strongly in favor of neutrality. Me too.

fabiosoldati
fabiosoldati
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.

LA SUISSE EST-ELLE INTERESSEE PAR L'OTAN ? Mais qui est ce Pälvi Pulli ? La Suisse n'est pas un concept abstrait qui place son destin entre les mains de personnes payées par les citoyens suisses mais qui répondent à des télécommandes de la Maison Blanche. Le SWI qui amplifie et sert de caisse de résonance à ces entorses à notre ordre démocratique devra lui aussi en payer les conséquences. Ces articles ne contiennent pas un (1) mot en faveur de ceux qui défendent notre indépendance. Cela fait maintenant au moins 20 ans que nous sommes habitués à être cloués au pilori. Pratiquement tous les médias nationaux, à quelques rares exceptions près comme la Weltwoche, jouent la même musique. Si la radio et la télévision d'État et leurs organes collatéraux, qui se targuent d'éduquer le peuple suisse, ne veulent pas être critiqués, qu'ils se rendent financièrement indépendants du financement de l'État et des impôts obligatoires imposés à tous les citoyens. J'achète ce dont j'ai besoin pour vivre à qui je veux et s'ils me vendent de la mauvaise nourriture ou de mauvais produits, je les raye de ma liste de fournisseurs.

LA SVIZZERA È INTERESSATA DI ESERE NELLA NATO ? Ma chi è questa Pälvi Pulli ? La Svizzera non è un concetto astratto che pone il suo destino in mano a personaggi pagati dai cittatini svizzeri ma che rispondono ai telecomandi dalla Casa Bianca. Anche la SWI che amplifica e fa da cassa di risonanza a questi agenti sopillatori del nostro ordine democratico dovrà pagarne le conseguenze. Questi articoli non contengono una ( 1 ) parola a favore di chi difende la nostra indipendenza . Oramai siamo abituati ad essere posti alla berlina da almeno 20 anni . Praticamente tutti i mezzi di informazione nazionali , escluso pochissime eccezioni come la Weltwoche, suonano la stessa musica. Se radio e TV di Stato e loro collaterali , che si pregiano di istruire il popolo bestia svizzero, non vogliono critiche, che si rendano finanziariamente indipendenti da finanziamenti statali e tasse imposte obbligatoriamentena tutti i cittadini . Io compro ciò di cui ho bisogno per vivere da chi voglio e se mi vendono cibo o prodotti scadenti li elimino dalla lista dei miei fornitori .

brunokaufmann
brunokaufmann
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@fabiosoldati

Signore Soldati, merci beaucoup pour vos remarques sur le texte du sommet de l'OTAN de la semaine dernière. J'avais toutefois interprété les réponses de Mme Pulli, cheffe de la politique de sécurité au DDPS, d'une toute autre manière que vous : à savoir que l'adhésion à l'OTAN n'était PAS une option pour la Suisse et que la Suisse décidait en toute indépendance de la manière dont elle concevait sa politique de neutralité dans le cadre des dispositions légales en vigueur en matière de neutralité. Je suis heureux de constater qu'en tant qu'utilisateur engagé des médias, vous ne vous contentez pas d'une seule source - mais que vous consultez également notre offre de droit public, en plus des fournisseurs privés, pour vous forger une opinion.

Signore Soldati, vielen Dank für Ihre Anmerkungen zum Text vom Nato-Gipfel letzte Woche. Ich hatte die Antworten von Frau Pulli, Chefin Sicherheitspolitik im VBS aber ganz anders interpretiert als Sie: nämlich, dass die Nato-Mitgliedschaft KEINE Option für die Schweiz sei und dass die Schweiz unabhängig entscheidet, wie sie ihre Neutralitätspolitik im Rahmen der geltenden neutralitätsrechtlichen Bestimmungen gestaltet. Ich freue mich, dass Sie als engagierter Mediennutzer nicht nur eine Quelle nutzen - sondern neben privaten Anbieter auch unser öffentlich-rechtliches Angebot zur Meinungsbildung heranziehen.

Christian Müller
Christian Müller
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

Il est scandaleux que le DDPS cherche à se rapprocher de l'OTAN sans mandat de la population suisse. En tant que docteur en histoire, j'observe l'OTAN de très près depuis de nombreuses années. Elle a clairement une part de responsabilité dans la guerre en Ukraine. Je mettrai TOUT en œuvre, y compris mes économies en cas de doute, pour protester contre une collaboration encore plus étroite de la Suisse avec l'OTAN. La commande des F-35 était déjà un pas démocratiquement NON légitimé en direction des Etats-Unis et de l'OTAN. Et les quatre groupes de médias suisses dominants, NZZ, CH-Media, Tamedia et Ringier, participent allègrement à cette évolution honteuse. Une honte !

Es ist ein Skandal, dass das VBS ohne Auftrag der Schweizer Bevölkerung eine Annäherung an die NATO sucht. Als promovierter Historiker beobachte ich die NATO schon seit vielen Jahren sehr genau. Sie hat eine klare Mitverantwortung am Krieg in der Ukraine. Ich werde ALLES daran setzen, im Zweifelsfall auch mein Erspartes, um gegen eine noch nähere Zusammenarbeit der Schweiz mit der NATO zu protestieren. Schon die Bestellung der F-35 war ein demokratisch NICHT-legitimierter Schritt Richtung USA und NATO. Und die vier dominierenden Schweizer Medien-Konzerne NZZ, CH-Media, Tamedia und Ringier helfen bei dieser schändlichen Entwicklung fröhlich mit. Eine Schande!

fabiosoldati
fabiosoldati
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.
@Christian Müller

Vous affirmez ce que tant de Suisses subissent à cause des choix d'un Conseil fédéral qui n'est pas à la hauteur du mandat qui lui a été confié, à savoir défendre notre loi fondamentale qui détermine les droits et les devoirs des citoyens suisses : notre Constitution.

Lei afferma ciò che tantissimi svizzeri stanno soffrendo a causa delle scelte di un Consiglio Federale non all'altezza del mandato che gli è stato conferito, difendere la nostra legge fondamentale che determina i diritti e i doveri dei cittadini svizzeri : La Nostra Costituzione .

valdemiro
valdemiro
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du PT.

"Il n'y a pas de chemin vers la paix. La paix est le chemin "
La promotion de la neutralité est nécessaire.

"Não existe caminho para a paz. A paz é o caminho "
Promover a neutralidade é preciso.

Mauve-Mattmarksee
Mauve-Mattmarksee
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du AR.

La pire chose que la Suisse puisse faire est de la laisser neutre et d'entrer dans des conflits qui ont un début et une fin, afin que la Suisse reste neutre et pacifique et que cela ne diminue pas sa valeur. Si le gouvernement décide de défendre les intérêts de ses habitants et d'assurer leur sécurité, cela ne pose aucun problème, mais il fait ce qui est requis. Vive le paisible peuple suisse dans l'amour et la paix. Tous adorent la Suisse.

أسوأ ما يُمكن أن تفعله سويسرا هو تركها الحياد و الدخول في صراعات لها بداية و بلا نهاية، لتبقى سويسرا حيادية مسالمة وهذا لا يقلل من قيمتها. إذا قررت الحكومة ان تدافع عن مصالح سكانها و تبقيهم بأمان فلا مشكلة في ذلك بل هو المطلوب. عاش الشعب السويسري المسالم بحب وسلام. كل الحب لسويسرا.

Pierre2020
Pierre2020

Si nous, Suisses, apprécierions l'aide en armes, munitions, voire troupes de pays étrangers, au cas où nous trouverions, un jour, par malheur, dans la position de l'Ukraine, alors nous avons la réponse concernant la position frileuse de la Suisse en matière de neutralité. Le test de réciprocité est toujours un bon guide.

phil fluther
phil fluther
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.
@Pierre2020

Noir, blanc et ambiguïtés.

Black, white and ambiguities.

brunokaufmann
brunokaufmann
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@Pierre2020

Selon le droit de la neutralité en vigueur, les restrictions à la coopération militaire avec d'autres États, imposées par le droit de la neutralité en temps de paix, tombent en cas de défense. C'est pourquoi la Suisse est également partenaire de l'OTAN depuis le milieu des années 90 et mise sur l'interopérabilité des forces de sécurité.

Gemäss geltendem Neutralitätsrecht entfallen im Verteidigungsfall die in Friedenszeiten geltenden neutralitätsrechtlichen Beschränkungen der militärischen Kooperation mit anderen Staaten. Deshalb ist die Schweiz seit Mitte der Neunziger Jahre auch Nato-Partner und setzt auf Interoperabilität der Sicherheitskräfte.

Frodo
Frodo
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

Comment un pays peut-il rester neutre s'il n'exige pas de ses hôtes qu'ils respectent sa neutralité ?
Comment un pays peut-il rester neutre s'il offre une plate-forme à des positions non neutres dans les médias et dans d'autres domaines ?

Wie will ein Land neutral bleiben wenn es von den Gästen kein Respektieren der Neutrlität einfordert?
Wie will ein Land neutral bleiben wenn es in den Medien und in anderen Bereichen nicht-neutralen Positionen Plattform bietet?

fabiosoldati
fabiosoldati
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.
@Frodo

Vous avez dressé un portrait parfait de la condition à laquelle nous sommes soumis par les vassaux des États-Unis et de l'Union européenne.

Lei ha fatto la foto perfetta della condizione a cui siamo sottomessi dagli USA e i vassalli della EU

feo
feo
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.

C'est bien, c'est très bien que la Suisse reste strictement neutre : chacun doit jouer son rôle ! D'autre part, c'est aussi bien que l'Europe défende strictement l'Ukraine ! Je considère que les sanctions sont une grave erreur de la part de l'Occident : les sanctions touchent le peuple, qui par conséquent défend sa classe dirigeante ! Nous avons besoin de la solidarité du peuple russe contre Poutine et sa clique. Ce n'est qu'en éloignant le peuple russe de sa classe dirigeante que nous avons une chance pour l'Ukraine.

Bene, benissimo che la Svizzera resti rigorosamente neutrale: ognuno deve fare la sua parte.! D'altra parte, è altrettanto bene che l'Europa difenda l'Ucraina rigorosamente! Ritengo un grave errore dell'Occidente le sanzioni: le sanzioni colpiscono il popolo che, di conseguenza, difende la sua classe dirigente! Abbiamo bisogno della solidarietà del popolo russo contro Putin e la sua cricca. Solo allontanando il popolo russo dalla sua classe dirigente abbiamo qualche chance per l'Ucraina.

Pierre2020
Pierre2020
@feo

Les Russes ont eu plus de 100 ans pour se distancer de leurs dictateurs, à travers l'histoire. Ils n'ont pas vraiment démontré de capacité ni d'entrain à le faire. Alors ne comptons pas sur un soulèvement de ce bon peuple pour se réveiller aujourd'hui. Exception faite, bien sûr, des quelques lumières courageuses et admirables qui existent dans ce pays, à contre-courant de tant de leurs concitoyens.

brunokaufmann
brunokaufmann
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.
@feo

Oui, cette scission (d'une partie) de la population russe avec le régime du Kremlin a eu lieu depuis longtemps. Seulement : ces parties sont depuis longtemps en exil, en prison ou dans l'isolement intérieur. Mais la diaspora à tendance démocratique en dehors de la Russie a du mal à se mettre d'accord sur une feuille de route commune pour l'après-guerre et l'après-dictature, contrairement à la Biélorussie par exemple, où l'opposition à l'étranger a une idée claire de ce qu'il faudrait faire après la fin de la dictature de Loukachenko.

Ja, diese Spaltung (von Teilen) der russischen Bevölkerung mit dem Regime im Kreml hat längst stattgefunden. Nur: diese Teile sind längst im Exil, im Gefängnis oder in der inneren Isolation. Aber die demokratisch gesinnte Diaspora ausserhalb Russlands tut sich alles andere als leicht, auf eine gemeinsame Roadmap Post-Krieg und Post-Diktatur zu einigen; dies etwa im Unterschied zu Belarus, wo die Opposition im Ausland klare Vorstellungen davon hat, wie nach dem Ende der Lukaschenka-Diktatur vorgegangen werden sollte.

dario_gia
dario_gia
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.

Il y aurait suffisamment d'instruments civils (nous avons adhéré à l'ONU) et maintenant nous sommes aussi au conseil de sécurité (pour quoi faire ? pour préparer l'adhésion à l'OTAN ?) et cela, si les processus établis par tous les pays du monde étaient appliqués, serait la voie à suivre.
Pour notre pays, il y a trop d'aspects économiques en balance (capital des oligarques, balance commerciale avec la Russie, industrie d'exportation d'armes), énergie, alimentation, éducation et recherche, Chine, USA, Europe). Aujourd'hui, c'est l'économie qui prime, et non les aspects éthiques ou l'honnêteté intellectuelle. Le temps montrera que l'illusion du "nouvel ordre mondial" s'avérera être un échec pour l'humanité, qui doit au contraire coexister avec différentes cultures, différentes croyances, de manière pacifique et non avec un gendarme mondial qui s'impose inutilement et unilatéralement par la force.

Ci sarebbero sufficienti strumenti civili (abbiamo aderito all'ONU) e ora siamo anche nel consiglio di sicurezza (per cosa? per preparare l'adesione alla NATO?) e questo, se fossero applicati i processi stabiliti da tutti i paesi del mondo, sarebbe la via maestra.
Per il nostro Paese sulla bilancia ci sono troppi aspetti economici (capitali degli oligarchi, bilancia commerciale con la Russia, industria dell'export dell'armamento), energia, prodotti alimentari, formazione e ricerca, Cina, USA, Europa). Oggi comanda l'economia, non aspetti etici o onestà intellettuale. Il tempo dimostrerà che l'illusione del "nuovo ordine mondiale" si dimostrerà un fallimento dell'umanità, che deve invece convivere con culture differenti, credi differenti, pacificamente e non con un poliziotto globale che inutilmente e in modo unilaterale si impone con la forza.

Contenu externe
Votre abonnement n'a pas pu être enregistré. Veuillez réessayer.
Presque fini... Nous devons confirmer votre adresse e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail que nous venons de vous envoyer pour achever le processus d'inscription.

Les débats les plus récents

Les dernières occasions de débattre de sujets clés avec des lectrices et lecteurs du monde entier.

Toutes les deux semaines

Notre politique de confidentialité SSR fournit des informations supplémentaires sur le traitement des données.

Tous les bulletins

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision