Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Attaque surprise contre les dirigeants d'UBS

L'ex-patron de la première banque suisse Luqman Arnold a écrit vendredi au vice-président Sergio Marchionne pour demander une entrevue avant l'assemblée générale du 23 avril.

C'est ce qu'a annoncé la société d'investissements Olivant, dont M. Arnold est le président, laquelle affirme détenir 0,7% du capital d'UBS.

L'ancien directeur, qui a récemment exclu tout retour à l'UBS, veut que la banque prenne des mesures pour sortir de la crise, par exemple en se séparant de certaines de ses unités et en renonçant au modèle de la «banque intégrée». Il conteste la nomination du juriste Peter Kurrer à la présidence du conseil d'administration et demande que l'on fasse venir un banquier.

Luqman Arnold, qui avait quitté son poste à la fin 2001 après un bras de fer avec Marcel Ospel lors de l'affaire Swissair, salue les amortissements réalisés par l'UBS et la nouvelle augmentation de capital. Il considère cependant que ces pas sont insuffisants et conseille de procéder à l'examen d'une nouvelle série de mesures.

L'UBS a confirmé avoir reçu cette lettre à laquelle il sera répondu, selon une porte-parole. Cette pression a été saluée par les investisseurs: le cours de l'action UBS a progressé dès l'ouverture de la bourse suisse vendredi.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×