Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Épidémie Coronavirus en Suisse: nouvelles précautions pour les personnes à risque

Ambulance
(Keystone / Samuel Golay)

Cet article datant du 7 mars n'est plus mis à jour. Cliquez ici Lien externepour les dernières informations sur la situation du coronavirus en Suisse. 

Alors que le nombre de cas a dépassé les 200, le ministre de la Santé Alain Berset a annoncé vendredi de nouvelles mesures pour protéger les personnes vulnérables. Le gouvernement veut également évaluer l’impact économique de l’épidémie.


Berset

Alain Berset

Pour le Conseil fédéral, il est désormais clair que le virus est plus dangereux pour certaines catégories de la population, catégories qu'il s'agit de protéger avec une attention redoublée: les personnes de plus de 65 ans et celles qui souffrent d'autres pathologies. Ces personnes doivent ainsi éviter les transports publics aux heures de pointe. Faire ses courses est aussi à bannir lors de forte affluence.

Les manifestations publiques, les réunions professionnelles et privées, les rendez-vous professionnels et privés inutiles sont également à proscrire. Autre comportement à risque pour ces personnes: les visites dans les EMS et les hôpitaux ainsi que les contacts avec des personnes malades.

De manière générale, le Conseil fédéral rappelle qu'il faut garder ses distances avec les autres usagers des transports en commun, aussi dans les gares et aux arrêts de bus. Les voyages de loisirs doivent être réduits.

Il s'agit aussi, a dit Alain Berset, de protéger le fonctionnement des institutions sanitaires: «La pression sur le système de santé et notamment les hôpitaux est très forte et il faut qu'ils puissent continuer à fonctionner».

>> La version détaillée des recommandations des autorités se trouve iciLien externe

>> Les cas de coronavirus en Suisse en temps réel


new map

map

L'armée en appui en cas de besoin

Les employeurs sont pour leur part appelés à tenir à distance du lieu de travail les personnes vulnérables. Ils doivent aussi faire preuve de souplesse lorsqu'ils demandent un certificat médical et attendre le cinquième jour, afin de ne pas surcharger les établissements de santé. Dans la mesure du possible, le temps de travail des collaborateurs doit être flexibilisé afin d'éviter les heures de pointe dans les transports publics.

Concernant les enfants, il n'est pas opportun de fermer les écoles, car les enfants seraient alors gardés le plus souvent par les grands-parents, qui eux font partie des personnes à risque.

Alain Berset a également indiqué que les cantons pourront en cas de besoin faire appel à l'armée dans leur lutte contre le coronavirus. Répondant à une première demande du Tessin, il a précisé que deux ambulances et du personnel vont être mis à disposition de ce canton.

dossiers

Le coronavirus en Suisse

La Suisse a entamé son déconfinement, mais les traces de la pandémie de coronavirus resteront visibles encore longtemps

Un impact économique important

Au niveau économique, le Conseil fédéral se dit conscient du fait que le coronavirus et les mesures adoptées ont un impact sur le monde du travail et sur la vie publique en Suisse. Il dit examiner une éventuelle compensation des cas de rigueur.

Concrètement, il s'agit notamment d'analyser rapidement comment faciliter l'accès non bureaucratique aux indemnités en cas de chômage partiel.

Le Département de l'économie a en outre institué un groupe de travail interdépartemental chargé d'observer les conséquences économiques du coronavirus, d'identifier les mesures que la Confédération pourrait prendre et de coordonner, le cas échéant, les travaux à venir.

Le gouvernement a finalement précisé que la Confédération soutient la lutte internationale contre l'épidémie à hauteur de neuf millions de francs, dont cinq millions dévolus à la recherche et quatre aux organisations internationales du domaine de la santé.

> > Pour en savoir plus, il est intéressant de suivre le tweets de Marcel Salathé, directeur du Laboratoire d’épidémiologie digitale de l’École polytechnique fédérale de Lausanne:

Salathé

Marcel Salathé

>> Des Suisses contribuent à la course au vaccin contre le coronavirus, comme nous l’expliquons ici:

> > Vous trouverez iciLien externe les chiffres actualisés de tous les cas recensés dans le monde


La Suisse aide-t-elle au rapatriement de ses ressortissants? 

Retrouvez quotidiennement sur notre application 📱SWI plus📱 un résumé de l'actu et échangez entre vous et avec nous sur notre forum.
👉 Android http://s.swissin.fo/qprTMSlLien externe
👉 iPhone http://s.swissin.fo/sGEAtEsLien externe 

Fin de l'infobox

Des rapatriements de quelques Suisses résidant dans la ville chinoise de Wuhan ont été organisés. Mais il n’est actuellement pas prévu de procéder à d’autres actions de ce genre, indique le Département fédéral des Affaires étrangères.

«Heureusement, aucun rapatriement n’est actuellement prévu ou effectué», a déclaré Hans-Peter Lenz, chef du centre de gestion de crise du DFAE. Pour l'instant, aucun Suisse se trouvant à l'étranger n'a été touché par le coronavirus, a indiqué l’OFSP. 

Les points principaux d'attention sont la Chine, l'Italie, l'Iran et la Corée du Sud, où de nombreux cas ont été enregistrés. Dans ces pays, les représentations diplomatiques et consulaires sont renforcées à distance par le DFAE. Les citoyens suisses peuvent s’adresser à toutes les représentations helvétiques à l’étranger. Les représentations diplomatiques et la hotline mise en place par le DFAE ont répondu ces derniers jours à des centaines de questions de citoyens inquiets. 

Un nouveau régime plus strict s'applique désormais pour les voyageurs souhaitant se rendre en Israël. Les ressortissants israéliens arrivant de Suisse seront placés en quarantaine pendant 14 jours. Les non-Israéliens arrivant de Suisse ne sont plus autorisés à entrer en Israël.

>> Nous avons demandé à nos lecteurs dans le monde comment ils vivaient cette crise sanitaire:

Les Suisses de l’étranger sont-ils particulièrement touchés? 

Selon la Loi sur les Suisses de l’étranger, les Suisses expatriés n’ont pas un droit absolu à un rapatriement organisé depuis une zone en crise. Mais le DFAE assiste autant que possible les ressortissants suisses qui se trouvent dans des situations de crise à l’étranger, a souligné Hans-Peter Lenz.

L’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE) a annulé la prochaine session du Conseil des Suisses de l’étranger, qui était prévue à Berne le 14 mars. 

A quoi faire attention en cas de voyage et de séjour en Suisse? 

L’Organisation mondiale de la santé n’a jusqu’à présent pas édicté de restrictions de voyage.

Si l’on voyage pour un événement, il est conseillé de se renseigner pour savoir si celui-ci a bel et bien encore lieu, étant donné que la Confédération a interdit les grandes manifestations et que les cantons et les villes peuvent également interdire des manifestations plus petites.

Il n’y a pour le moment pas de mesures particulières pour les écoles, les crèches, les foyers et d’autres institutions de formation ou de soins. Et le Conseil fédéral a pour l’heure exclu l’idée d’une fermeture des frontières. La compagnie aérienne Swiss a cependant réduit le nombre de liaisons vers les pays où le danger de contamination est particulièrement élevé. 



Pour davantage d'informations:

L'Office fédéral de la santé publiqueLien externe (OFSP)

L'Organisation mondiale de la santéLien externe (OMS)

Carte mondialeLien externe de l'évolution de l'épidémie élaborée par l'école d'ingénieurs américaine Johns Hopkins

Le Département fédéral des Affaires étrangèresLien externe (DFAE)

SafeTravelLien externe, conseil médicaux aux voyageurs

Fin de l'infobox

Suivez SWI swissinfo.ch iciLien externe, sur FacebookLien externe et sur TwitterLien externe pour obtenir les dernières informations sur la situation en Suisse.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.