Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Vivre en Suisse Comment se logent les Suisses

Un quartier de maisons avec une montagne derrière

Un quartier d'habitations à Coire.

(Björn Allemann/Keystone)

D'une maison individuelle à une coopérative branchée en passant par une exotique cabane sur roues. Dans une série d’articles, des Suisses nous ouvrent les portes de leur logement.

La majorité des Suisses vivent dans des immeubles locatifs. En 2016, 2,2 millions de ménages vivaient dans un appartement loué et 1,4 million dans un bien immobilier qui leur appartenait. Depuis 1970, le taux d'accession à la propriété n'a cessé d'augmenter en Suisse. En 2017, le parc immobilier comprenait 4,47 millions de logements - et ceci pour 8,4 millions d'habitants. Le loyer mensuel moyen d'un appartement de trois pièces en 2016 était de 1264 francsLien externe au niveau national. Dans les centres urbains, les loyers sont toutefois nettement plus élevés.

Les maisons individuelles ne sont devenues populaires en Suisse qu'après 1961. Aujourd’hui, six bâtiments sur dix sont des maisons individuelles. Avoir sa propre maison est particulièrement en vogue à la campagne. Les gratte-ciel, par contre, sont relativement rares en Suisse – le premier n'a été construit qu'en 1932 à Lausanne.

Depuis quelques années, les constructions écologiques sont à la mode: Au cours des 20 dernières années, près de 50’000 bâtiments ont été certifiés Minergie (le label suisse dédié à l’efficacité énergétique des bâtiments). Selon les régions, cela correspond à entre 10% et 25% des nouvelles constructions. Un taux probablement unique au monde.

De plus en plus de surfaces utilisées

Les Suisses vivent de plus en plus luxueusement et à des prix de plus en plus élevés. «La taille des appartements ne cesse de croître et les nouveaux appartements disposent de 10% d'espace en plus par rapport aux années 1980», explique Sibylla Amstutz, professeur de décoration d'intérieur à la Haute école spécialisée de Lucerne. En moyenne, un citoyen suisse dispose aujourd’hui de 46 m2 habitablesLien externe. Cela représente de l'argent, car plus un appartement est grand, plus il est cher.

Graphique sur la façon d'habiter en Suisse
(Kai Reusser / swissinfo.ch)

L'augmentation de la consommation d'espace de vie n'est pas seulement due à la taille des appartements, mais aussi à l’augmentation des ménages d'une seule personne. «Beaucoup de personnes âgées vivent seules. Mais il y a aussi une tendance chez les jeunes à vivre séparément de leur partenaire», constate Sibylla Amstutz.

Aménagement d’intérieur luxueux

Les plans des appartements ont également changé. «Autrefois, il y avait de petites cuisines séparées, mais aujourd'hui, le salon, la salle à manger et la cuisine forment une seule grande pièce», explique la spécialiste. Grâce aux hottes de ventilation modernes, il est maintenant possible de discuter avec les invités pendant la cuisson, sans que le canapé et les livres ne sentent plus tard l'escalope. Une cuisine aussi grande et présentable fait désormais partie du style de vie helvétique. «La cuisine est devenue un objet de prestige», explique Sibylla Amstutz.

#swisshistorypics Cuisines au fil du temps

Les cuisines suisses ont beaucoup évolué ces cent dernières années. Elles témoignent de l'industrialisation et des changements de modes.

Il en va de même pour la salle de bains: les temps où elle n’était qu’une pièce pour se laver sont révolus. «Aujourd'hui, certaines ressemblent à un spa privé», relève la spécialiste. De plus en plus souvent, les appartements neufs n'ont pas une, mais deux salles de bains. «Dans les appartements d'au moins 4 pièces, une deuxième salle de bains ou des toilettes séparées sont aujourd'hui la norme», explique Sibylla Amstutz. Egalement à la page: les grands balcons.

Das häufigste Wohnzimmer der Schweiz

Sur la base de statistiques, une agence de communication a reconstruit en détail le salon d'une famille suisse moyenne.

(SRF-SWI)

La professeure de décoration d’intérieur regrette que les investisseurs ne soient pas plus innovants dans la construction de nouveaux appartements. «Il n'y a pas de vision de l’habitat actuel», déplore-t-elle. Par exemple, on continue à construire des appartements de quatre pièces avec une grande chambre pour les parents et deux petites chambres d'enfants, même si de nombreux Suisses ne vivent depuis longtemps plus au sein d’un noyau familial classique de quatre personnes. Sibylla Amstutz aperçoit toutefois une lueur d'espoir: «Les coopératives, en particulier, se préoccupent maintenant d'autres formes de vie et offrent des logements diversifiés et abordables.»

Série sur le thème de l'habitat

Nous avons demandé aux habitants de logements «ordinaires» et plus «exotiques» de nous montrer leurs appartements. Nous leur avons demandé combien ils dépensent pour leur chez-soi, comment ils chauffent, cuisinent, font la vaisselle et quelle proportion de travail implique leur mode d’habitation.

Fin de l'infobox

Initiative sur le mitage du territoire

La Suisse est fortement urbanisée, surtout dans la région du Mittelland. Le mitage du territoire dérange de nombreux Suisses. L’initiative populaire «Stopper le mitageLien externe – pour un développement durable du milieu bâti» exige que de nouvelles zones de construction ne soient créées que si au moins une zone de même taille et de qualité de sol comparable est placée hors zone à bâtir ailleurs. De plus, les constructions doivent se faire de manière dense. En février 2019, l'électorat se prononcera sur le texte lancé par les Jeunes Verts (écologistes).

Fin de l'infobox


(Traduction de l'allemand: Katy Romy)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.