Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Contre le trafic des objets précieux

La Suisse et l'Italie collaboreront davantage dès dimanche dans la lutte contre le trafic illicite de biens culturels. L'accord passé en octobre 2006 avec Rome prendra effet dès cette date. D'autres conventions semblables suivront.

L'accord italo-suisse est le premier du genre. Conçu pour protéger le patrimoine culturel des deux pays, il s'applique en premier lieu aux objets archéologiques. Un bien culturel ne peut être importé dans un Etat que s'il est prouvé que les règles sur l'exportation en vigueur dans l'autre État ont été respectées.

L'autorisation d'exporter doit être présentée aux autorités douanières. L'accord règle en outre les modalités de retour des biens culturels illégalement importés, indique jeudi l'Office fédéral de la culture.

La Suisse a signé des accords similaires avec le Pérou et la Grèce, qui entreront en vigueur ces prochains mois. D'autres conventions sont en préparation avec différents pays qui ont ratifié la Convention de l'UNESCO sur le transfert illicite des biens culturels.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×