Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ramuz à l'honneur à Tours

Les livres de Ramuz présentés par Liliane Jouannet ont eu beaucoup de succès samedi à Tours.

(swissinfo.ch)

La Société des Amis de Ramuz était invitée à présenter ses éditions du grand écrivain suisse en marge du Congrès de l'Union des Associations suisses de France (UASF), le week-end dernier à Tours.

Dans le brouhaha des congressistes réunis pour le café dans le hall de l'Hôtel de l'Univers, au milieu d'une exposition d'archives sur les 50 ans de l'UASF et de peintures d'une membre de l'Amicale Helvétique Tourangelle, une petite table couverte de livres attire l'attention. Une feuille au mur indique: «Association des Amis de Ramuz».

Derrière la table se tient Liliane Jouannet, professeure de littérature à l'Université de Tours et... vice-présidente de cette association surgie au cœur de la France.

Que fait donc notre célébrissime Charles-Ferdinand sur les bords (si peu arides) de la Loire? «C'est mon collègue de la Fac de Lettres de Tours, Jean-Louis Pierre, qui a fondé cette association en 1980 et qui en est le président», explique Liliane Jouannet à swissinfo.

Passionné de Ramuz, Jean-Louis Pierre a écrit une thèse sur l'écrivain vaudois et, de fil en aiguille, créé un fonds très abondant, dont le siège est dans l'université où il enseigne la littérature moderne.

Richesses méconnues

«La vocation de notre association est de collecter le plus possible d'ouvrages, études et documents de et sur Charles-Ferdinand Ramuz et de les conserver ici à Tours. L'idée est de faire connaître ses richesses importantes et méconnues, aux étudiants bien sûr, mais au plus grand nombre possible de personnes», ajoute Mme Jouannet.

Ce n'est pas chose facile, car la faculté manque de place pour mettre le fonds Ramuz en valeur. De plus, la centaine de membres que compte la société est dispersée dans toute la France. Alors celle-là organise de temps en temps des conférences et expositions. La prochaine est prévue pour octobre, avec même un spectacle.

Mais surtout, poursuit Liliane Jouannet, «la société publie des textes inédits ou rares, inaccessibles à ceux qui ne peuvent s'offrir les oeuvres complètes».

Là aussi, le projet est d'élargir le public de Ramuz. Avant la création des Amis de Ramuz, seule «La Grande peur dans la montagne» était disponible en livre de poche en France.

Pour ce faire, la société peut compter sur le soutien de la gardienne du temple Marianne Olivieri-Ramuz, qui lui cède gratuitement ses droits et lui permet de sortir de jolis livres pas chers, aux couleurs sobres mais raffinées, de ces livres qui sentent bon l'encre et dont il faut encore couper les pages soi-même.

De jolies éditions pas chères

«Nous en avons publié une vingtaine et le plus rare est peut-être le dernier, 'Symétrie et L'Enfant', qui réunit deux petits textes qui évoquent respectivement la vision de la naissance et celle de la mort, dit Liliane Jouannet dans un sourire. Une vision fascinante car à la fois réaliste et poétique.»

Les tirages tournent autour des 300 exemplaires et il arrive qu'un deuxième soit nécessaire. «Cela dépend, parfois nous comptons sur un succès qui n'a pas lieu et les invendus sont stockés au grenier, tandis que d'autres livres ont un succès inattendu. Mais heureusement, nos membres sont très fidèles.»

La vice-présidente a même eu la curiosité d'aller voir les Diablerets et Derborence, paysages ramuziens s'il en est. «Je suis allée voir la maison et Marianne Olivieri-Ramuz m'a montré le bureau. Et puis j'ai vu les fameuses vignes du Lavaux, mais j'ai envie de retourner dans la région car j'ai encore beaucoup à découvrir.»

swissinfo, Isabelle Eichenberger à Tours

Charles-Ferdinand Ramuz

Né à Lausanne en 1878, il enseigne d'abord la littérature puis part pour Paris en 1903 et commence à publier.

En 1914, retourne en Suisse et atteint sa maturité littéraire dès la fin des années 20. La dernière période, marquée par la 2e Guerre mondiale, fait place à la rétrospection et aux souvenirs.

Son oeuvre comprend 22 romans, parmi lesquels «La Grande Peur dans la montagne», «La Beauté sur la terre» et «Derborence», des recueils de proses, des essais, de la poésie, un journal et l'inclassable «Histoire du soldat».

Il meurt en 1947, à Pully, près de Lausanne. Une fondation et un prix littéraire portent son nom depuis 1950.

Il est le premier écrivain suisse publié dans la collection La Pléïade.

Fin de l'infobox

Société des Amis de Ramuz

Créée à l'Université de Tours en 1980 par Jean-Louis Pierre.

Son but est de faire mieux connaître «cet écrivain méconnu, parfois même inconnu».

Pour cela, elle enrichit le Fonds des Amis de Ramuz, encourage la publication et édite des textes rares et intéressants de et sur Ramuz.

Elle compte une centaine de membres.

Contact: amiramuz@wanadoo.fr

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×