Des perspectives suisses en 10 langues

Une nouvelle compagnie très swiss

Le premier Airbus "swiss" a pris son envol, jeudi à Zurich. Keystone

Le nom avait la cote des parieurs. Et il l'a emporté. A l'avenir, Crossair et les restes de Swissair voleront sous le logo swiss.

André Dosé, patron de la nouvelle compagnie, a levé le voile jeudi devant quelque 300 journalistes suisses et étrangers. Sur le nouveau logo, l’inscription swiss, rouge sur fond blanc, est déclinée sur sa droite par les termes schweiz, suisse, svizzera et svizra (pour les quatre langues nationales), en caractères nettement plus petits.

Et comme c’était le cas pour la défunte Swissair, la croix blanche sur fond rouge, rappelant le drapeau helvétique, ornera la queue des appareils.

«Nous misons sur les valeurs qui ont fait le renom de notre pays», souligne André Dosé. La compagnie entend ainsi donner la priorité à la qualité, la fiabilité, l’amabilité, la sécurité, l’élégance et l’innovation.

L’œuvre d’un Canadien de Londres

La nouvelle identité visuelle a été réalisée par l’agence Wink Media, choisie sur la base d’un concours international lancé à l’automne. A sa tête, une star montante de la publicité et de l’édition, le Canadien Tyler Brûlé.

A 32 ans, cet ancien correspondant de guerre, est également fondateur et rédacteur en chef du magazine haut de gamme Wallpaper.

Tyler Brûlé – qui dit adorer la Suisse et qui considère Zurich comme «la ville la plus branchée du monde» – veut que la nouvelle compagnie inscrive sans complexes sa «suissitude» sur sa bannière. Selon lui, swiss aura tout pour devenir «la compagnie aérienne la plus respectée du monde».

Cette nouvelle identité visuelle coûtera environ 100 millions de francs à la compagnie, dont 4 à 5 millions d’honoraires pour l’agence Wink Media.

Les affaires redécollent

Le chef des ventes et du marketing de Crossair, Arjen Pen, note pour sa part que les affaires de ces derniers mois se sont révélées meilleures que prévu. Les réservations enregistrées pour les prochaines semaines montrent que les taux d’occupation des avions et les revenus dépasseront les prévisions.

La nouvelle compagnie compte devenir le numéro 4 en Europe d’ici la fin de l’année, en transportant environ 15 millions de passagers.

Les dirigeants espèrent que la part de marché de swiss sera de 40% en Suisse, de 6,6% en Europe et de 2,1% au niveau mondial. Et la compagnie ambitionne rien moins que d’offrir à ses passagers haut de gamme la meilleure première classe du monde.

A partir du 31 mars, date de l’introduction de l’horaire d’été, swiss desservira 123 destinations dans 60 pays. Elle pourra compter sur une flotte de 128 avions. En comparaison avec l’horaire d’été 2001 de Crossair et de Swissair, l’offre a donc été réduite de 30%, conformément au business plan.

La marque n’est pas la raison sociale

A noter que, du point de vue légal, la compagnie s’appellera Swiss Air Lines Ltd. Il est en effet interdit d’utiliser une simple indication géographique comme raison sociale.

En outre, l’abandon du nom de Crossair SA ne pourra se faire qu’en octobre. Le nouveau nom doit en effet encore être approuvé par les actionnaires lors de la prochaine assemblée générale

De son côté, l’Association du personnel au sol de Crossair (GATA) a pris acte du nouveau nom de la compagnie. Pour elle, ce n’est pas «l’emballage» qui compte, mais le contenu, comme elle l’indique jeudi dans un communiqué.

Le GATA demande par conséquent à la direction de mener rapidement les négociations en cours sur une nouvelle convention collective de travail, afin qu’il n’en résulte pas «une compagnie de seconde classe».

Pour l’association, le transfert de Bâle à Zurich de plusieurs dizaines d’employés de swiss doit en outre se faire socialement et d’entente avec les personnes concernées.

swissinfo avec les agences

Lecture approfondie

Les plus discutés

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision