Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Jean Russotto, un banquier suisse au coeur de l'UE

A Bruxelles, Jean Russotto est considéré comme l'homme des banques suisses.

(swissinfo.ch)

Jean Russotto est l'«homme des banques suisses» à Bruxelles.

Installé depuis trente ans dans la capitale européenne, l'avocat vaudois trouve la vie à Bruxelles «stimulante».

Pendant longtemps, Jean Russotto a été le seul avocat suisse à Bruxelles. Parce qu’en Suisse, l’intérêt pour l’Europe était faible.

L’Europe, en revanche, c’est la passion de Jean Russotto. Son doctorat en droit en poche, le jeune étudiant quitte Lausanne pour le célèbre Collège d’Europe à Bruges, où il étudie le droit communautaire. Après un passage aux Etats-Unis, Jean Russotto travaille pendant cinq ans chez Nestlé comme juriste.

Mais l’Europe attire Jean Russotto. Aussi, quand il voit une annonce du bureau d’avocats «Oppenheimer», le jeune juriste n’hésite pas. Il part à Bruxelles.

«Bruxelles est un endroit incontournable pour pénétrer dans le monde européen, souligne l’avocat. Cela permet d’avoir une compréhension concrète des dossiers européens et d’avoir des contacts directs avec les institutions européennes».

Vie stimulante

Cela fait plus de trente ans que Jean Russotto vit à Bruxelles. Il collabore toujours au bureau d'avocats internationaux «Oppenheimer».

«Je fais exactement ce que je voulais faire», résume cet homme discret. «La vie à Bruxelles est stimulante», ajoute-t-il.

A-t-il gardé des liens avec la Suisse? «J'y vais au moins une fois par mois», répond affirmativement l'avocat. En effet, Jean Russotto a très vite trouvé son créneau: il s'est installé comme avocat conseil d'entreprises suisses. Ses clients sont les sociétés pharmaceutiques, les assurances, les banques.

Au fil des années, Jean Russotto a tissé sa toile au sein des institutions européennes. Un coup de fil à un fonctionnaire qu'il a «connu jeune étudiant» permet de régler rapidement un point litigieux.

En 1982, il a créé le comité «Suisse-Union européenne», lieu de rencontre entre industriels suisses installés en Belgique.

L'«homme des banques»

Jean Russotto est connu à Bruxelles comme l'«homme des banques suisses». Une casquette qu'il ne réfute pas: «c'est un grand plaisir pour moi que de représenter les banques», déclare l'avocat. Il reconnaît cependant que la tâche n'est pas toujours facile.

L'image des banques suisses auprès des institutions européennes n'est pas mauvaise, estime Jean Russotto. Elle est simplement «neutre». «On comprend que les banques défendent leur point de vue dans les dossiers qui les concernent», explique-t-il.

Enthousiasme pour l’Europe

Jean Russotto a gardé intact son enthousiasme pour l’Europe. Tout en restant «farouchement» Suisse. Petit-fils d’immigré italien, il reste profondément attaché à son pays natal. Ayant épousé une Américaine, il a su, affirme-t-il, transmettre la «fibre suisse» à leurs deux enfants.

Bien sûr, le lac et les montagnes lui manquent. Mais la Belgique est «un pays où il est facile de vivre», même si la désorganisation et une certaine anarchie propres à ce pays sont parfois irritantes.

«Je ne suis pas sûr qu’on vivrait aussi bien en Suisse, estime cependant Jean Russotto. En tout cas pas sur le plan professionnel. L’avocat est visiblement passionné par son travail: «je trouve à Bruxelles la stimulation intellectuelle que je recherche».

Quant à un éventuel retour en Suisse, «c’est une question que je me pose et que l’on me pose régulièrement», élude Jean Russotto. A la retraite, peut-être.

Et encore, ce n’est pas sûr. «Aujourd’hui, les frontières se sont décloisonnées», constate l’avocat qui apporte la preuve que l’on peut rester un Suisse attaché à son pays tout en vivant à l’étranger.

swissinfo/Barbara Speziali, Bruxelles

Faits

600'000 Suisses vivent à l’étranger.
Depuis 1990, l’effectif de la Cinquième Suisse a augmenté de 150'000 personnes.
En 2002, 6500 expatriés résidaient en Belgique.

Fin de l'infobox

En bref

- Jean Russotto est né le 3 avril 1940 à Montreux.

- Il est marié et a deux enfants.

- Il est docteur en droit de l’université de Lausanne.

- Il s’est installé en Belgique en 1972.

- Il est membre du cabinet d’avocats internationaux «Oppenheimer». Il est l’avocat conseil de plusieurs entreprises multinationales suisses et de banques suisses.

- Il préside depuis 1982 le Comité «Suisse-Union européenne» de la Chambre de Commerce suisse de Belgique.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.