Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Décès de l'ancien évêque Pierre Mamie

Pierre Mamie lors d'une messe en 1995.

(Keystone)

Pierre Mamie, évêque du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg de 1970 à 1995, est décédé vendredi soir à l'âge de 88 ans à Villars-sur-Glâne (Fribourg). Ses obsèques seront célébrées mardi à la cathédrale St-Nicolas à Fribourg.

Mgr Mamie était notamment connu pour son goût des médias, ce qui avait fait de lui une figure relativement connue en Suisse romande.

Originaire de Bonfol (Jura), Pierre Mamie est né le 4 mars 1920 dans une modeste famille de la Chaux-de-Fonds (Neuchâtel), où il a passé son enfance. Plus tard, il devait fréquenter le collège Saint- Michel, à Fribourg.

Le 7 juillet 1946, il a été ordonné prêtre à Fribourg. D'abord vicaire à Lausanne, puis aumônier des étudiants de l'Université de Lausanne, il a repris ensuite des études à Rome et à Jérusalem. Il a été par la suite directeur au Grand Séminaire diocésain et professeur d'exégèse, indique le diocèse.

L'accession de Pierre Mamie à l'épiscopat date de 1968, en tant qu'évêque auxiliaire à Fribourg. Cette étape n'a pas duré longtemps: deux ans plus tard, il reprenait de François Charrière les rênes du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg.

Amis de célébrités

Il a été aussi membre du Conseil Pontifical pour l'Unité des Chrétiens (de 1973 à 2000) et membre de la Congrégation pour le Clergé (de 1979 à 1982). Il a présidé à deux reprises la Conférence des évêques suisses (CES), de 1977 à 1979, puis de 1992 à 1994.

Dans un communiqué publié vendredi soir, les évêques suisses se sont dits reconnaissants à Mgr Mamie d'avoir «su tisser des liens d'amitié et de confiance réciproque également avec les autres Eglises chrétiennes». Ils ont évoqué sa profondeur humaine, sa sensibilité et sa passion pour l'art et la beauté.

La carrière épiscopale de Pierre Mamie l'a amené à côtoyer un certain nombre de célébrités. Parmi celles-ci, le sculpteur Jean Tinguely et Frédéric Dard, l'auteur des San Antonio.

Mgr Mamie connaissait très bien Frédéric Dard; les deux hommes s'étaient liés d'amitié. Ils avaient eu des entretiens dans lesquels ils parlaient notamment de l'existence de Dieu. Il en est résulté un livre de plus de 150 pages, publié en novembre 1984, «D'homme à homme».

Positions courageuses

Selon des observateurs, Pierre Mamie a parfois pris des positions courageuses en faveur des étrangers, pour le tiers-monde ou contre le commerce des armes. Il a également été à l'origine de la régionalisation du diocèse.

Dans les années 1990, il lançait un cri d'alarme, avertissant de la surcharge de travail dont sont victimes les évêques. Pour y remédier, il proposait le partage des plus grands diocèses. Selon lui, il fallait redessiner les contours des évêchés, afin que la tâche d'assistance spirituelle des évêques soit plus humaine.

Mgr Mamie s'est également opposé à la disposition de la Constitution fédérale selon laquelle l'établissement des évêchés sur territoire suisse doit être soumis à l'approbation de la Confédération. Il y voyait une restriction à la liberté du pape et des évêques suisses.

Retraite active

L'ancien évêque a vécu une retraite active au foyer Jean-Paul II pour prêtres âgés, à Villars-sur-Glâne. C'est là qu'il s'est éteint vendredi à 19h15, a précisé l'évêché.

Pierre Mamie avait consacré ses dernières années à l'édition des œuvres du cardinal Journet. Il a été l'exécuteur testamentaire de ce théologien qui a fortement influencé les années précédant Vatican II et le Concile lui-même (1959-1965).

Charles Journet et son ami le philosophe Jacques Maritain ont correspondu de 1920 à 1973, abordant tous les problèmes de leur temps. Les deux hommes avaient très vite vu les dangers du national-socialisme, alors que l'Eglise catholique estimait à l'époque, avec d'autres, que le péril était le communisme.

Le corps du défunt reposera à la chapelle de l'évêché dès dimanche à 16h00. Une veillée de prière sera célébrée lundi à 20h00 dans les quatre églises principales du diocèse (Cathédrale St-Nicolas à Fribourg, Basilique Notre-Dame à Lausanne, Basilique Notre-Dame à Genève et église Notre-Dame à Neuchâtel).

swissinfo et les agences

Biographie express

Naissance le 4 mars 1920 à Neuchâtel.

Ordination à la prêtrise le 7 juillet 1946 à Fribourg.

Nomination comme évêque auxiliaire en 1968, puis comme évêque en 1970.

Démission en 1990.

Décès le 14 mars 2008 à Villars-sur-Glâne (88 ans).

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×