Navigation

Toujours plus de Suisses vivent à l’étranger

Plus d’un Suisse sur dix vit à l’étranger, et le chiffre a encore augmenté. Sur plus de 770'000 expatriés recensés à fin 2019, près des deux tiers sont en Europe, surtout en France.

Ce contenu a été publié le 31 mars 2020 - 16:07

770’900 Suisses sont inscrits auprès d’une représentation diplomatique ou consulaire suisse à l’étranger. Par rapport à 2018, cela représente une hausse de 1,4%, comme le montre la statistique 2019Lien externe des Suisses de l’étranger de l’Office fédéral de la statistique (OFS). Les trois quarts de ces expatriés ont au moins un autre passeport que le rouge à croix blanche. 

La majorité est en Europe

Sur les 484’300 Suisses de l’étranger vivant sur le continent européen, plus de 95% sont dans des États de l'UE/AELE. C’est la France qui accueille la plus grande communauté (199’800 personnes), suivie de l’Allemagne (92’200), l’Italie (49’800), le Royaume-Uni (35’200) et l’Espagne (24’200).

Cette population d’expatriés en Europe est plus fortement féminine (56%) que masculine. Toutefois, dans les pays d’Europe centrale et orientale, les pays baltes et les Balkans, la part des hommes est plus importante que celle des femmes.


Kai Reusser / swissinfo.ch

Sur l’ensemble des autres continents, on recense 286’600 Suisses. Les plus grandes communautés hors Europe se trouvent aux États-Unis (81’100 personnes), au Canada (40’300), en Australie (25’500) et en Israël (20’900). On enregistre une progression du nombre d’Helvètes dans tous ces pays, mais c’est en Israël qu’elle est la plus forte: 3,3% de plus qu’en 2018.

L’Afrique est le seul continent où le nombre de Suisses de l’étranger se réduit. Il est passé de 19’400 en 2018 à 19’300 en 2019. Cette diminution est le fait d’hommes qui ont soit quitté le continent, soit sont décédés.

Jeunes et moins jeunes

À fin 2019, 21,2% des Suisses de l’étranger avaient moins de 18 ans. La part des seniors (65 ans ou plus) était un peu plus grande, soit 21,8%. La majorité sont donc des gens en âge de travailler.

Si le nombre global de Suisses de l’étranger a tendance à augmenter, les évolutions varient en fonction de l’âge. Les effectifs des mineurs et des personnes en âge de travailler ont tous deux progressé de 0,9%, celui des seniors a augmenté de 3,3%. Ce phénomène s’explique non seulement par le fait que des Suisses choisissent d’aller vivre leur retraite à l’étranger, mais aussi par le vieillissement de ceux qui y sont déjà.


Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.