Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cate Blanchett est la 12e femme à se voir confier la présidence du jury du Festival de Cannes, quatre ans après la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion (archives).

KEYSTONE/AP Invision/CHRIS PIZZELLO

(sda-ats)

L'Australienne Cate Blanchett, actrice aussi exigeante que glamour, couronnée de deux Oscars, présidera le jury du 71e Festival de Cannes, ont annoncé jeudi les organisateurs. Leur choix s'est aussi porté sur une figure de proue de la lutte contre le harcèlement.

Cate Blanchett est la 12e femme à se voir confier la présidence, quatre ans après la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion. Agée de 48 ans, elle succède à Pedro Almodovar, dont le jury avait décerné la Palme d'or au Suédois Ruben Ostlund pour "The Square". Le Festival de Cannes se déroulera du 8 au 19 mai 2018.

"Je viens à Cannes depuis des années comme actrice, comme productrice, pour les soirées de gala et pour les séances en compétition, pour le Marché même. Mais je ne suis encore jamais venue pour le seul plaisir de profiter de la corne d'abondance de films qu'est ce grand festival", a réagi la star australienne dans un communiqué.

"Nous sommes très heureux d'accueillir une artiste rare et singulière dont le talent et les convictions irriguent les écrans de cinéma comme les scènes de théâtre. Nos conversations, cet automne, nous promettent qu'elle sera une présidente engagée, une femme passionnée et une spectatrice généreuse", ont déclaré Pierre Lescure, Président du Festival de Cannes, et Thierry Frémaux, Délégué général.

"Time's Up"

Ce choix, s'il apparaît logique d'un point de vue artistique comme médiatique, peut être aussi interprété comme une volonté du festival de Cannes de soutenir le combat contre le harcèlement dans la profession, depuis que l'affaire Weinstein a ébranlé le 7e art l'automne dernier.

Cate Blanchett a en effet été une des premières célébrités à prendre ouvertement position contre le producteur Harvey Weinstein, accusé depuis le 5 octobre d'agression sexuelle et de viol par plus d'une centaine de femmes. Ce n'est jamais facile pour une femme de se dévoiler dans de telles situations et je soutiens de tout coeur celles qui l'ont fait", avait-elle ajouté.

De la parole aux actes, la star australienne vient de lancer avec d'autres actrices célèbres, comme Natalie Portman et Meryl Streep, la fondation "Time's Up" ("C'est fini"). Ce projet disposera notamment d'un fonds destiné à financer un soutien légal pour les femmes et hommes victimes de harcèlement sexuel au travail. L'organisation a déjà recueilli plus de 13 des 15 millions de dollars qu'elle s'était fixée comme but pour ce fonds.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS