Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour préserver le secret fiscal, le procureur Dick Marty a caviardé une partie de l'ordonnance de classement diffusée vendredi dans le cadre de l'affaire Giroud. Or, le caviardage a raté et provoque une dénonciation.

La dénonciation pour violation de la loi sur l'information au public, la protection des données et l'archivage (LIPDA) a été déposée auprès du préposé valaisan à la protection des données et à la transparence, Sébastien Fanti. Ce dernier précise dans un communiqué diffusé vendredi que "cette dénonciation fait actuellement l'objet des mesures d'investigation les plus diligentes".

Jeudi, Dick Marty a diffusé l'ordonnance du 30 novembre 2015 par laquelle il a classé la procédure pénale ouverte notamment contre le conseiller d'Etat valaisan Maurice Tornay. L'ordonnance était en partie caviardée, afin de "préserver le secret fiscal d'une tierce personne, non partie à la procédure".

Le problème est que, en quelques clics, le caviardage pouvait être contourné. La protection recherchée a échoué en raison d'un problème technique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS