Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'ancien policier chinois qui dénonce un trafic d'organes dans son pays a refusé son renvoi pour l'Italie, a indiqué ce mardi son avocat Philippe Currat. Les autorités neuchâteloises vont "vraisemblablement" affréter un vol spécial pour le renvoyer de force.
L'ancien policier, Nijati Abudureyimu, a été amené ce mardi matin à l'aéroport de Genève sous escorte policière neuchâteloise. Il devait prendre un vol de ligne à destination de Rome à 11h30. Comme il n'était pas sous mandat d'arrêt, l'homme avait le droit de s'opposer à son renvoi, ce qu'il a fait.
"On avait dit aux autorités qu'on s'opposerait jusqu'à ce qu'elles cèdent", a raconté Me Currat par téléphone à l'ATS. "J'ai l'impression que mon client n'a pas eu besoin de trop forcer", a-t-il ajouté.
Renvoi possible d'Italie à DubaïPlus tard, Nijati Abudureyimu a indiqué à son avocat qu'un policier de l'escorte avait évoqué "le risque d'un renvoi supplémentaire de l'Italie vers Dubaï", où le réfugié ouïghour s'était rendu directement après avoir fui la Chine. "Ca lui a fait peur et ça demande à être analysé", dit Philippe Currat.
En début d'après-midi, l'ancien policier chinois était de retour au centre d'accueil neuchâtelois de Fontainemelon. "Il est traité de la même manière qu'avant la tentative de renvoi", a précisé le chef du service des migrations du canton de Neuchâtel, Serge Gamma.
"Presqu'au moment même où on apprenait que M.Nijati avait refusé son renvoi, l'Office des Migrations (ODM) venait aux nouvelles et nous disait qu'il fallait organiser un vol spécial" a-t-il ajouté. Serge Gamma a confirmé que l'affrètement d'un vol spécial sera donc "vraisemblablement" la prochaine étape dans le cadre du renvoi du requérant.
Recours auprès des politiques"Cela ne devrait pas se faire avant dix-quinze jours", a estimé M. Currat. L'avocat compte donc mettre à profit ce temps pour "bloquer les choses au niveau fédéral", afin d'obtenir une garantie que Nijati Abudureyimu ne sera pas expulsé hors des frontières de l'UE où sa vie risquerait d'être mise en danger.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS