Boom du deuxième enfant en Chine

L'année dernière, la Chine avait enregistré une hausse de 1,3 million des naissances par rapport à 2015 (image d'illustration). KEYSTONE/EPA/DIEGO AZUBEL sda-ats

La majorité des nouveau-nés chinois sont désormais le deuxième enfant de leur famille, a annoncé mardi l'agence officielle Chine nouvelle. Ce "boom" est la conséquence de la fin de la politique de l'enfant unique.

De janvier à août, le pays le plus peuplé du monde a enregistré 11,6 millions de nouveau-nés, dont 52% sont des deuxièmes enfants, a indiqué l'agence, citant Wang Peian, directeur adjoint de la Commission nationale de la santé et du planning familial (CNSPF). Sur l'ensemble de l'année 2016, ce taux était de seulement 45%.

Face au vieillissement de sa population, la Chine a démantelé ces dernières années sa politique de l'enfant unique, mise en place à la fin des années 1970.

Depuis 2013, les couples dont un des membres est enfant unique avaient le droit d'avoir un deuxième enfant. Cette possibilité a été offerte à l'ensemble des couples depuis le 1er janvier 2016.

Construction de maternités

L'année dernière avait déjà enregistré une forte hausse des naissances sur un an en Chine (+1,3 million), à 18,5 millions, soit le nombre le plus élevé depuis 2000, d'après des chiffres de la CNSPF cités par Chine nouvelle.

Pour faire face à l'afflux programmé de bébés, le gouvernement a fortement investi l'an passé dans la construction de maternités et d'hôpitaux pédiatriques, a indiqué l'agence. D'ici 2020, le pays devrait compter 89'000 lits de maternité supplémentaires et 140'000 obstétriciens et sages-femmes de plus qu'actuellement, selon elle.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article