Navigation

Culpabilité du groupe PSA pour exposition à l'amiante

Ce contenu a été publié le 25 février 2020 - 15:08
(Keystone-ATS)

Le groupe automobile français PSA a été condamné à verser plus de 110'000 euros à un ancien ouvrier de l'usine de Sochaux exposé à l'amiante et atteint d'un cancer. PSA a été reconnu coupable d'une faute inexcusable, a annoncé l'avocate de la victime.

Souffrant d'un grave cancer bronco-pulmonaire, cet homme de 75 ans qui a travaillé pendant plus de 40 ans chez Peugeot à Sochaux "vit avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête", a souligné mardi son avocate Marie Fleury. Cet homme était employé dans la fonderie.

Le pôle social du Tribunal judiciaire de Belfort a jugé que sa maladie professionnelle était "due à la faute inexcusable de l'employeur" . Il a condamné PSA à lui verser plus de 110'000 euros. Cette somme est supérieure aux indemnisations prévues par le barème du fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante.

"Le secteur fonderie a exposé ses ouvriers à divers agents pathogènes: amiante, mais aussi azote, poussière de fer, fumée de soudure", a précisé l'avocate. PSA dispose d'un mois pour faire appel, mais n'a pas encore fait part de sa décision. L'usine de Sochaux a compté jusqu'à 40'000 salariés.

L'association des victimes de l'amiante et des maladies professionnelles en France-Comté s'est félicitée dans un communiqué de ce jugement, "qui sera un point d'appui pour les dossiers à venir".

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.