L'épouse chinoise de l'ex-président d'Interpol Meng Hongwei a obtenu l'asile politique en France début mai, a-t-on appris lundi auprès de son avocat. Son mari est détenu en Chine.

Près de huit mois après la disparition de son mari, alors patron de l'organisation policière internationale basée à Lyon, le statut de réfugié a été accordé à Mme Meng et ses deux enfants "le 2 mai", a précisé à l'AFP Me Emmanuel Marsigny. Grace Meng, qui craignait pour sa sécurité, a fait l'objet d'une protection policière avec ses enfants depuis une tentative d'enlèvement pour laquelle elle avait déposé plainte au début de l'année.

Meng Hongwei, 65 ans, qui était aussi vice-ministre de la Sécurité publique dans son pays, est soupçonné par Pékin d'avoir accepté des pots-de-vin. Il a déjà été exclu en mars du PCC et de toute fonction officielle, au terme d'une enquête disciplinaire interne au parti au pouvoir. A la suite de cette enquête, les procureurs "ont décidé d'arrêter Meng Hongwei", avait indiqué en avril le Parquet populaire suprême dans un communiqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.