Navigation

Skiplink navigation

La Suisse: 12 nations, une équipe

Quatorze sélectionnés suisses sur vingt-trois de même que l'entraîneur Vladimir Petkovic (à droite) ont des racines étrangères. Keystone


A l’Euro 2016, la Suisse se présente une fois de plus sur le terrain avec l’équipe la plus multiculturelle du tournoi. Parmi les 23 joueurs présents, seuls 9 ne sont pas issus de l’immigration.

Ce contenu a été publié le 10 juin 2016 - 10:28

Après avoir raté l’édition 2012 de l’Eurofoot, la «Nati» - le surnom donné à la sélection nationale helvétique – fait son retour sur la scène continentale. Dans ses rangs, elle compte de nombreux talents nés dans des pays tels que le Cameroun, la Côte d’Ivoire ou encore le Kosovo.

En incluant l’entraîneur, les sélections suisse et française sont les plus multiculturelles parmi les 24 équipes qualifiées: 15 de leurs membres sont au bénéfice d’un passé migratoire récent. La «Nati» compte cependant deux fois plus de joueurs nés à l’étranger que la sélection de Didier Deschamps, selon les données fournies par le site de pari en ligne NetBet.

swissinfo.ch

Alors qu’un tiers de la sélection helvétique n’a pas de racines étrangères, un autre tiers est formé de joueurs issus de l’ex-Yougoslavie. Quatre joueurs ont des racines au Kosovo, qui est devenu depuis le 3 mai un membre à part entière de l’UEFA. Il faudra désormais voir ce que cette reconnaissance officielle signifie pour l’équipe de Suisse. Certains observateurs craignent en effet que des piliers de la «Nati» ne fassent le choix de porter les couleurs de leur patrie d’origine.

Samedi, pour son premier match du tournoi, la Suisse affrontera l’Albanie. Une confrontation toute particulière pour la famille Xhaka: Granit portera en effet le maillot de son pays d’accueil, la Suisse, tandis que son frère Taulent jouera dans l’équipe de sa patrie d’origine, l’Albanie.  

L’équipe de Suisse

Entraîneur: Vladimir Petkovic 

Gardiens: Yann Sommer, Roman Bürki, Marwin Hitz 

Défenseurs: Johan Djourou, Nico Elvedi, Michael Lang, Stephan Lichtsteiner, François Moubandje, Ricardo Rodriguez, Fabian Schär, Steve von Bergen 

Milieux de terrain: Valon Behrami, Blerim Dzemaili, Gelson Fernandes, Fabian Frei, Granit Xhaka, Denis Zakaria 

Attaquants: Eren Derdiyok, Breel Embolo, Admir Mehmedi, Xherdan Shaqiri, Haris Seferovic, Shani Tarashaj

End of insertion

La diversité des origines des joueurs sélectionnés en équipe nationale est-elle une force ou alors une faiblesse? Votre avis nous intéresse. 

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article