Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une personne sur huit se sent malade

Le sport aide à se maintenir en bonne santé. (Emanuel Amon/AURA)

En Suisse, 12% de la population considère sa santé comme mauvaise. C'est le taux le plus haut atteint depuis 15 ans. A l'opposé, 40% l'estime «très bonne».

Réalisée tous les deux ans, l'étude de l'institut gfs-zurich montre également que les Romands savent mieux que les Alémaniques quels aliments sont bons pour la santé.

Selon les résultats de l'étude publiés mardi, près de 90% des personnes considèrent leur santé comme «plutôt bonne» ou «très bonne».

Par rapport au sondage précédent, la proportion de gens qui se classent dans la seconde catégorie passe de 36 à 40%. Et les personnes qui se disent en «plutôt bonne» forme sont 27%, ce qui marque un recul de huit points.

A l'autre extrémité, les sondés qui se considèrent en mauvaise santé sont également plus nombreux: 12%, contre 10% il y a deux ans. C'est le taux le plus élevé de ces 15 dernières années.

Les Romands mieux informés

Quelque 60 % des sondés estiment être capables de sélectionner les informations concernant leur santé dans les médias. Et seule une personne sur dix pense ne pas pouvoir y arriver.

Malgré cela ce taux élevé, on s'aperçoit que seuls 29% des Suisses connaissent réellement bien la pyramide alimentaire, soit le régime qui, selon les diététiciens, garantit un apport suffisant en énergie ainsi qu'en substances nutritives et protectrices.

A ce titre, les Romands (36%) sont mieux renseignés que les Alémaniques (27%). Et par delà les régions linguistiques et les tranches d'âge, on note que les connaissances en matière d'alimentation saine augmentent avec le niveau de formation.

Le sondage a été réalisé en septembre 2006. gfs-zurich a interrogé 705 personnes en Suisse alémanique et en Suisse romande.

swissinfo et les agences

Assurance maladie

L'année prochaine, la hausse des primes de l'assurance maladie obligatoire devrait être la plus faible enregistrée depuis l'introduction de la nouvelle loi.

Ainsi, Helsana, le leader de la branche (1,3 million d'assurés), prévoit des hausses moyennes de 1,3%, qui seront les plus modestes de ces 9 dernières années.

Selon le site Internet comparis.ch, les primes des caisses maladie devraient augmenter en moyenne de 0,5% en 2008. Mais les différences entre les caisses pourraient être de plus ou moins 2%.

Fin de l'infobox


Liens

×