Navigation

Cinquième Suisse

Zoom sur les préoccupations des Suisses de l’étranger

Plus de 776'000 Suisses vivent à l'étranger, un chiffre en constante augmentation. Les expatriés représentent 10,7% des personnes qui détiennent un passeport rouge à croix blanche. swissinfo.ch offre à cette importante communauté une plateforme grâce à laquelle elle peut s'informer, échanger des opinions et réseauter.

Ce contenu a été publié le 05 juin 2020 - 14:45
Paula Troxler (illustration)

En nombre d’habitants, la «Cinquième Suisse» (comme on surnomme l’ensemble des Suisses de l’étranger) constitue le quatrième canton le plus peuplé après Zurich, Berne et Vaud.

swissinfo.ch met les Suisses de l'étranger en avant. Pour ce faire, nous racontons leurs histoires, nous leur demandons leur avis, nous lançons des débats au sein de la communauté, sous forme de discussions sur l’application SWIplus et sur les réseaux sociaux, ainsi que par l’intermédiaire de portraits et d’articles sur notre site internet.

Dans la continuité de cette offre, nous proposons désormais des visio-discussion, afin de toucher les SUisses de l'étranger de manière différente. Lors de ces discussions virtuelles, nous abordons des sujets souvent brûlant d’actualité ou des thématiques parfois plus philosophiques.

Cette proximité nous permet d’aborder les questions et les sujets qui intéressent véritablement les nouveaux, les anciens ou les futurs Suisses de l'étranger.

Pour quelle raison des Suisses décident-ils d’émigrer? Sont-ils satisfaits de leur nouvelle vie?

Les raisons qui poussent des Suisses à émigrer sont le plus souvent l'amour, l'argent et la santé. swissinfo.ch se fait l’écho de leurs histoires et brosse le portrait de ces personnes, à l’instar de Kati et Peter Diethelm. Il y a deux ans, ils ont décidé de quitter la Suisse pour démarrer une nouvelle vie au Costa Rica.

Peter Rechsteiner fait également partie de ces aventuriers. Nous l’avons contacté au Brésil après qu’il a répondu à un appel de swissinfo.ch qui demandait si des Suisses de l'étranger s’engageaient dans des projets humanitaires.  

De nombreux.ses Suisses rêvent d'indépendance professionnelle et se lancent dans le tourisme, réalisant parfois leur rêve de toujours, ou en se lançant simplement dans quelque choses de nouveau, pour essayer et ne pas regretter. C'est par exemple le cas de Zimi Kesselring et Reno Moser.

Il existe aussi une catégorie de Suisses de l'étranger un peu à part; des personnes qui ont fait le choix de vivre à l’étranger pour raconter le monde à leurs compatriotes: ce sont les correspondants étrangers.

Qu’est-ce qui manque le plus aux Suisses de l'étranger?

Les amis, la famille, la nourriture, les valeurs suisses ou encore les paysages… voici ce qui manque les plus aux expatriés suisses et ce qu’ils souhaitent transmettre à leurs descendants.

Beaucoup de Suisses ont le mal du pays, mais ils n'échangeraient leur vie à l'étranger pour rien au monde. Et puis il y a les autres, qui envisagent un retour au pays ou sautent même le pas. Parmi eux, on trouve aussi des Suisses de l'étranger de deuxième génération.

Où vivent-ils?

La destination la plus populaire est la France, suivie de l'Allemagne, des États-Unis et de l'Italie. Que ce soit pour pouvoir se rencontrer sur place ou par simple curiosité, les Suisses de l'étranger s'intéressent à l'endroit où leurs compatriotes ont commencé une nouvelle vie.

La Communauté des Suisses de l'étranger face à la pandémie de coronavirus

L'année 2020 et la pandémie mondiale n'ont évidemment pas épargné les Suisses de l'étranger. SWI swissinfo.ch a suivi de près la communauté et a par exemple, dès le début, cherché à savoir comment les choses se passaient dans leurs pays d'adoption respectifs.  

Nous leur avons également permis de s'exprimer sur la gestion de la pandémie par la Suisse,

et avons mis un point d'honneur à les soutenir en leur fournissant des informations utiles répondant à des questions concrètes.

Vous avez une question à nous poser ou à poser à la Cinquième Suisse?

Pour rester en contact, téléchargez l'application SWIplus

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.