Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Robotique en essaim


Un étudiant teste le contrôle de l’esprit sur la matière




 Autres langues: 6  Langues: 6
Intégrer

A 18 ans, Luca a eu une idée de génie. A partir d’une machine développée par son père, le chercheur en robotique Francesco Mondada, le jeune homme s’essaye à contrôler des robots directement avec son esprit. Et cela lui vaudra de se mesurer aux meilleurs scientifiques en herbe d’Europe. (Carlo Pisani, swissinfo.ch)

Luca Mondada cherchait une idée qui puisse concilier son exceptionnel sens des maths, ses talents de programmateur et son goût pour la biologie, et en particulier pour les neurosciences. Si l’on est encore très, très loin des micro robots imaginés par les studios Disney dans leur dernier long-métrage «Les Nouveaux Héros», le principe de départ est le même: contrôler de petits robots en essaim directement avec les ondes d’un cerveau humain.

Les travaux du jeune lycéen lui ont valu un des prix spéciaux du dernier concours «La science appelle les jeunes», ce qui lui permettra de défendre son projet au prochain Concours européen pour jeunes scientifiques (EUCYS 2015), qui se tient à Milan du 17 au 22 septembre prochains.

Le jeune homme a pu compter sur le soutien de son père, Francesco Mondada, professeur à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), où il dirige le Miniature Mobile Robots Group. Le père a prêté au fils son robot et son esprit, puisqu’il a été le premier à tester le contrôle de la machine en portant un casque d’électroencéphalographie, une des différentes techniques qui permettent d’enregistrer l’activité électrique du cerveau.