Le directeur de Human Rights Watch interdit d'entrée à Hong Kong

Kenneth Roth a indiqué avoir été bloqué dès son arrivée à l'aéroport de Hong Kong (archives). KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI sda-ats

Le directeur de Human Rights Watch Kenneth Roth a annoncé que les autorités de Hong Kong lui avaient interdit l'entrée sur le territoire. Il devait y présenter le rapport annuel de l'ONG de défense des droits de l'Homme après des mois de manifestations pro-démocratie.

"J'avais espéré pouvoir mettre en lumière les attaques de plus en plus fortes menées par Pékin contre les efforts internationaux pour soutenir les droits de l'Homme", a-t-il déclaré dimanche dans un communiqué. "Ce refus de me laisser entrer à Hong Kong en est une illustration éclatante".

Le directeur de HRW, dont le siège est à New York, a indiqué dans une vidéo sur Twitter qu'il avait été bloqué dès son arrivée à l'aéroport de Hong Kong. Selon M. Roth, les autorités ont invoqué des "raisons liées à l'immigration", sans donner plus d'explications.

La Chine avait annoncé début décembre des sanctions - sans en préciser la nature - contre les ONG américaines, dont HRW, en représailles après le vote par le Congrès américain d'une loi soutenant les manifestants pro-démocratie à Hong Kong.

A l'époque le ministère chinois des Affaires étrangères avait accusé ces ONG de "soutenir les forces anti-chinoises" et de "promouvoir des activités séparatistes en faveur de l'indépendance de Hong Kong".

De nombreux universitaires, chercheurs, hommes politiques et journalistes critiques envers la politique de Pékin ont été interdits d'accès à Hong Kong ces dernières années.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article