Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Attentat à Berlin Zurich et Bâle renforcent leurs mesures de sécurité



Pour nouvel-An, la police genevoise placera des blocs de béton sur la chaussée, comme il l'avait fait ici pour les fêtes de Genève. 

Pour nouvel-An, la police genevoise placera des blocs de béton sur la chaussée, comme il l'avait fait ici pour les fêtes de Genève. 

(Keystone)

Les cantons de Bâle et Zurich adaptent leurs mesures de sécurité après l'attaque au camion contre le marché de Noël à Berlin lundi soir. Dans les cantons romands, des dispositifs spécifiques sont mis en place pour chaque manifestation depuis les attaques de Nice.

Bâle, dont le marché de Noël est un des plus connus de Suisse, renforce la présence policière sur le marché de Noël dès mardi, a indiqué la police dans un communiqué. Les différents accès à la manifestation vont également être entravés par des barrières ou des véhicules. 

Cette vigilance sera maintenue aussi pour Nouvel An. Ce type de dispositifs avait déjà été mis en place pour la Fête nationale au bord du Rhin. 

Des bougies près de la scène de l'attaque du 20 décembre à Berlin, en Allemagne.

(Keystone)

Même son de cloche à Zurich. Le canton adaptera également le dispositif de sécurité des différents marchés de Noël dans son chef-lieu. Selon la police cantonale, la situation est minutieusement analysée, mais elle ne communiquera pas quelles vont être les mesures prises. 

Stratégies différentes 

Les cantons francophones avaient quant à eux déjà pris des mesures de ce type après l'attentat de Nice. «Nous n'avons pas attendu les événements récents pour prendre des dispositions de sécurité», indique le porte-parole de la police vaudoise Jean-Christophe Sauterel. 

Depuis l'attaque dans la ville de la Côte d'Azur, des mesures préventives sont prises pour chaque manifestation importante. Par conséquent, aucune disposition supplémentaire n'a dû être prise depuis lundi soir, à Lausanne ou au marché de Noël de Montreux, l’un des plus grands de Suisse.

Routes obstruées 

Des mesures concernant l'utilisation de véhicules dans les endroits où se déroulent des manifestations ont ainsi déjà été prises dans les cantons de Genève et Vaud. Et comme pour Bâle, cette vigilance sera maintenue, voire renforcée, pour la Saint-Sylvestre. 

Pour nouvel-An, la police genevoise placera par exemple des blocs de béton sur la chaussée, comme il l'avait fait pour les fêtes de Genève. 

A Fribourg, un camion avait été placé en travers de la route pour empêcher tout véhicule d'accéder à la Place de la Grenette où se déroule le traditionnel discours de Saint-Nicolas le 3 décembre. 

La Suisse pas plus menacée 

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) se voulait rassurant. Il estime que la Suisse n'est pas davantage menacée après le drame du marché de Noël à Berlin. 

L'attaque dans la capitale allemande montre en revanche que la menace terroriste reste élevée pour les pays européens, voire s'accroît, écrivent le SRC, l'Office fédéral de la police (Fedpol), le Département fédéral des affaires étrangères et les polices cantonales dans un communiqué conjoint.

swissinfo.ch et les agences/kr

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×