Navigation

Tout est prêt pour l'obligation d'annonce des postes vacants

Dès le 1er juillet, les postes à repourvoir dans les professions frappées par un taux de chômage de 8% ou plus devront être annoncés et réservés pendant cinq jours aux offices régionaux de placement (ORP) (image d'illustration). KEYSTONE/GAETAN BALLY sda-ats
Ce contenu a été publié le 26 juin 2018 - 16:27
(Keystone-ATS)

"Nous sommes prêts": tel est le message du SECO et de l'Association des offices suisses du travail avant l'entrée en vigueur de l'obligation d'annonce des postes à repourvoir dans les professions frappées par un taux de chômage de 8% ou plus.

Cette mesure prendra effet le 1er juillet. Les employeurs souhaitant recruter dans ces professions devront réserver leur offre durant cinq jours aux Offices régionaux de placement (ORP). Le seuil sera ramené à 5% dès le 1er janvier 2020. Cette mesure est une conséquence de la mise en oeuvre de l'initiative "contre l'immigration de masse" de l'UDC et l'application de la préférence indigène.

Pourtant, devant les médias réunis à Berne mardi, Boris Zürcher, chef de la Direction du travail au Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), a insisté sur le fait que l'obligation d'annonce constitue une "mesure de soutien pour les demandeurs d'emploi" et non pas "une priorité (donnée) aux travailleurs en Suisse".

Pas d'obligation d'entretien

La mesure vise les demandeurs d'emploi inscrits auprès d'un ORP. Durant cinq jours ouvrables, ils seront les seuls avec les collaborateurs du service public de l'emploi à pouvoir consulter ces annonces. Ils bénéficieront ainsi d'un temps d'avance sur les autres candidats pour postuler.

Mais cela ne leur garantit en aucun cas d'être sélectionnés pour un entretien. Les employeurs sont tenus d'annoncer les postes; ils ne sont en aucun cas obligés de convoquer un candidat pour un entretien, ont rappelé les représentants du SECO et des cantons.

Les professions concernées par le devoir d'annonce sont celles ayant atteint un taux de chômage de 8% ou plus durant la période courant du 1er avril 2017 au 30 mars 2018. Il s'agit notamment d'aides agricoles, coursiers, magasiniers, cimentiers, plâtriers, spécialistes en relations publiques et marketing, de personnel de cuisine ou d'acteurs.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.