Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le jury du festival Cinéma Tous Ecrans de Genève a décerné jeudi le Reflet d'or du meilleur film au long métrage "The Suicide Room". Nicolas Provost reçoit lui la distinction du meilleur réalisateur pour son film "L'Envahisseur".

"The Suicide room" du Polonais Jan Komasa raconte l'histoire d'un jeune homosexuel confronté à des camarades homophobes. Le réalisateur lui fait rencontrer une adolescente dépressive et recluse. Tous deux, entourés d'avatars d'adolescents en déroute, se soutiennent. Le film mêle images réelles, images de synthèses et wecam.

Côté séries télévisées, "The Hour" des Britanniques Coky Giedroyc, Harry Bradbeer et Jamie Payne rafle le Reflet d'or.

Le festival Cinéma Tous Ecrans se consacre aux productions réalisées pour le grand écran et la télévision mais aussi aux créations pour le web, le téléphone portable ou encore l'iPad. Dans ces catégories, "Umshini Wam" obtient le Reflet d'or du meilleur film.

Le prix de la meilleure série pour le web a été attribué à "Break-Ups: The Series" de l'Américain Ted Tremper et celui de la meilleure fiction multimédia interactive à "Crash & Burn - Autotopsy) du Canadien Peter Miskimmin. Enfin, "Le Tombeau des filles" de Carmen Jaquier obtient le Reflet d'or du meilleur court métrage suisse et "Misschien Later" du Belge Moon Blaisse celui du meilleur court métrage international.

Pour cette 17e édition qui se terminait jeudi après sept jours de projection, le public a pu découvrir 130 titres répartis dans les cinémas du Grütli, l'Uptown Geneva et l'Auditorium Arditi.

ATS