Le navire humanitaire Aquarius ne battra pas pavillon suisse. Le Conseil fédéral estime qu'une telle action compromettrait les efforts coordonnés de l'Union européenne dans la résolution de la crise migratoire en mer Méditerranée.

Les opérations de secours en Méditerranée nécessitent une approche de l'admission des réfugiés coordonnée et fondée sur une répartition équitable, argumente le gouvernement dans sa réponse à plusieurs interpellations du PS, des Verts et du PLR, publiée lundi. Toute action isolée, comme l'attribution d'un pavillon suisse à un navire particulier, compromettrait l'action commune.

Le Conseil fédéral refuse ainsi d'appliquer la clause d'exception de la loi sur la navigation maritime au navire Aquarius, comme le demandaient les interpellations. Il estime par ailleurs impossible d'établir une stratégie générale pour que la flotte maritime suisse participe aux sauvetages en mer Méditerranée. La Confédération ne peut contraindre cette dernière qu'à approvisionner des pays en cas de grave pénurie.

Affreté par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, le navire Aquarius a sauvé près de 30'000 migrants tentant de rejoindre l'Europe en deux ans. Il s'est vu retirer son pavillon panaméen fin septembre. Depuis, il mouille en attente dans les eaux du port de Marseille, en France. De nombreuses ONG dénoncent une action politique derrière sa mise aux arrêts.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.