Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Wankdorf: «Un ouvrage complet»

Rodolphe Luscher devant le toit du stade du Wankdorf. (Photomontage: Luscher Architectes)

(Luscher Architectes)

Le nouveau stade du Wankdorf à Berne est un exploit architectural. Il a été conçu par le célèbre architecte suisse Rodolphe Luscher.

Portrait de ce penseur atypique né à Zurich, qui s’est installé à Lausanne à l’occasion de l’Expo 64.

La veille, il était à un congrès à Florence. Ce matin, Rodolphe Luscher est déjà à Fribourg. Il est allé proposer des solutions et faire un travail pédagogique auprès de politiciens et de promoteurs.

En 1999, Rodolphe Luscher a présenté «Fribourg'Cible», le nouveau plan d’aménagement du centre de la ville. Une ville qui souffre – comme d’autres cités suisses – d’un manque de croissance, alors que les communes environnantes sont en plein boom et fiscalement très attrayantes.

«Maintenant, des projets viables au milieu de la ville sont en gestation. Le lauréat d’Europan va surélever des immeubles d’habitation», se réjouit l’architecte, qui est aussi président d’Europan Suisse. Europan, ce sont des concours européens de construction de logements ouverts aux architectes de moins de 40 ans.

Fini les portes, à la joie des enfants

Rodolphe Luscher, né en 1941 à Zurich, a ouvert en 1971 à Lausanne un bureau d’urbanisme et d’architecture. Il a – souvent avec succès – pris part à 160 concours. «Je n’ai réellement commencé à construire qu’il y a 20 ans. Les choses ont changé avec une crèche à Lausanne», raconte-t-il à swissinfo.

A l’intérieur, le bâtiment est entièrement ouvert. Au lieu de portes, il y a des passages, beaucoup de verre, des couleurs, de la lumière. Les enfants ont été séduits dès le premier jour. Mais pas les éducateurs. Ils étaient habitués à travailler seuls avec leur groupe. Maintenant, ils devaient collaborer et se sentaient mutuellement observés.

Plus tard, on a mis des portes et intégré des meubles-cloisons. Le personnel se sentait mieux, mais les enfants plus à l’étroit. Les meubles ont été enlevés.

Des salles de classe volantes

Rodolphe Luscher a également conçu des espaces ouverts, interactifs, pour l’Institut de la communication de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne en 2004.

«C’est l’un de mes objets les plus libres, commente-t-il. L’atrium du centre a la fonction d’une place de village, les allées sont comme des rues. Car 'communication’ ne signifie pas que les gens doivent s’enterrer dans des bureaux.»

A Bussigny, il a construit des salles de classe volantes. Un ancrage invisible donne un aspect spectaculaire à l’encorbellement de 14 mètres de long. «L’école tient-elle encore debout?», ironise Rodolphe Luscher, car son architecture high-tech a été la cible de multiples critiques, selon lesquelles elle ne serait pas réaliste.

Le Wankdorf: complexe et vaste

Le toit des tribunes du Wankdorf s’envole à 24 mètres au-dessus de la pelouse. L’encorbellement s’élève à 29 mètres. «Finalement, le toit est devenu très beau, estime l’architecte. J’ai toujours utilisé l’image d’une aile d’avion. C’est ce qui a sauvé le toit.»

Les Forces motrices bernoises (BKW-FMB) ont réalisé là l’une des plus importantes installations photovoltaïques de Suisse. Elles voulaient placer les cellules solaires en biais, comme d’habitude. Rodolphe Luscher voyait plutôt une disposition en alvéole. «Finalement, le toit est visible de plusieurs endroits, c’est une cinquième façade.»

Ses arguments esthétiques ont convaincu les FMB. L’entreprise a été enthousiasmée et a même prévu une coupole pour permettre aux visiteurs de voir l’installation solaire.

La façade camouflée

Le bureau Luscher avait dessiné une coupole impressionnante, inspirée d’un OVNI. Pourtant, un jour, on a vu apparaître sur le toit «une sorte de kyste, semblable aux postes d’observation de la RDA sur le Mur de Berlin», raconte l’architecte.

Les autorités ordonnèrent dans un premier temps la démolition. Mais ce n’était plus possible pour des raisons de temps et d’argent. Dès lors, Rodolphe Luscher a accroché au «kyste» un filet de métal souple comme une deuxième façade et, avec cela, réalisé un «effet de voilette».

Sur d’autres points encore, il n’a pas toujours réussi à imposer ses vues esthétiques. Des centaines d’esquisses, de simulations et de calculs sont restés dans les tiroirs.

Des années de conflits ont précédé le début de la construction. L’entreprise responsable est en même temps initiatrice, donneur d’ordre, maître d’ouvrage et entreprise générale du stade. De même, la planification était confiée à son département technique.

Un partage des rôles optimal

Au début, l’entreprise voulait réaliser son propre projet architectural. Mais la Ville de Berne n’était pas d’accord. Elle a exigé un concours. A l’issue d’un processus compliqué, c’est le collectif d’architectes Luscher/Schwaar/Rebmann qui a été choisi.

«La pression a été énorme pendant toute la durée de la construction et il manquait une solide planification par rapport au projet global, lâche Rodolphe Luscher avec diplomatie. Le Wankdorf est un stade mythique pour Berne, un ouvrage complet réussi, mais malheureusement pas une œuvre d’art complète. Pour cela, il aurait fallu répartir les rôles différemment.»

swissinfo, Andreas Keiser, Lausanne
(Traduction de l’allemand: Isabelle Eichenberger)

Faits

Projets de Rodolphe Luscher:
Crèche Valency, Lausanne.
Gare de Montreux.
Immeuble de la Sûreté, Lausanne.
Agrandissement de Météo Suisse, Payerne.
Installation de tir de l’armée, Bière.
Surélévation de Wander, Berne.
Collègue Tombay, Bussigny.
Institut de la communication de l’EPFL, Lausanne.
Garage de Panzer de l’armée, Bure.
Agrandissement du parking de la gare, Montreux.
Stade du Wankdorf, Berne.
Dépot et ateliers du métro M2, Lausanne-Epalinges (en cours).

Fin de l'infobox

En bref

- Le projet a été approuvé en 1997 à une large majorité des électeurs bernois et le permis de construire accordé en 2001.

- Pendant 4 ans, le Wankdorf a été le plus important chantier aérien de Suisse.

- Le coût total de ce centre multifonctionnel (stade de football, centre commercial, appartements) atteint 350 millions de francs.

- Le nouveau stade sera inauguré officiellement du 30 juillet au 1er août.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Comment votent les Suisses de l'étranger?

Comment votent les Suisses de l'étranger? Participez â l'enquête de la SSR !

Comment votent les Suisses de l'étranger? Participez â l'enquête de la SSR !

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.