De l’huile de vitriol aux nanoparticules

En Suisse, on fabrique des produits chimiques depuis la fin du XVIIIe siècle.

Ce contenu a été publié le 28 janvier 2011 - 10:02

Tout a commencé avec l’industrie textile, consommatrice de produits peu sympathiques comme l’acide sulfurique ou la soude caustique. En Suisse, on est rapidement passé aux colorants, puis aux médicaments, aux herbicides, insecticides, arômes et autres parfums. Aujourd’hui, la chimie fabrique des milliers de produits, promet des merveilles pour l’avenir et fait lentement sa révolution verte, histoire de tourner la page des pollutions et des catastrophes d’un passé récent.


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article