L'accord franco-suisse qui a permis de construire l'aéroport de Bâle-Mulhouse a été signé il y a 70 ans. Responsables politiques et économiques ont fêté jeudi à l'EuroAirport cet anniversaire rond sous le signe du "développement durable".

"Notre développement suivra toujours les principes du développement durable en matières économique, sociale et écologique", a déclaré le vice-président de conseil d'administration de l'aéroport Raymond Cron, cité dans un communiqué de l'EuroAirport. Face aux 150 invités, il a souligné que ce développement ne pouvait se faire sans tenir compte de tous les intérêts et sans écouter la population.

L'EuroAirport s'attend à une croissance importante du nombre de passagers, de 8,6 millions en 2018 à 11 voire 13 millions d'ici à 2030. Le fret devrait presque doubler et passer à une centaine de milliers de tonnes.

L'aéroport veut donc adapter ses infrastructures à cette croissance. Il va d'abord rénover ses halles d'arrivée, puis agrandir son terminal. Le projet de gare ferroviaire est aussi toujours d'actualité.

L'accord franco-suisse sur l'aéroport de Bâle-Mulhouse, bâti à St-Louis (F) a été signé le 4 juillet 1949. L'EuroAirport est aujourd'hui encore le seul aéroport binational au monde. Selon ses responsables, il incarne les bonnes relations entre les deux pays et devrait servir d'exemple à toute l'Europe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.