Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Pour la première fois en Suisse, deux associations de défense des droits humains portent plainte pour déni du génocide de Srebrenica et d'autres crimes contre l'humanité en Bosnie. La plainte vise des auteurs d'articles de "La Nation", journal de la Ligue vaudoise.
La Société pour les peuples menacés et l'Association suisse contre l'impunité ont envoyé leur plainte au juge d'instruction cantonal vaudois. Dans une série de textes publiés en avril 2008, deux rédacteurs du journal qualifient le génocide de "pseudo-massacre".
Ils contestent l'assassinat de plus de 8000 hommes et garçons musulmans en juillet 1995. Et ils remettent aussi en cause la réalité des camps de concentration, les viols collectifs et les bombardements du marché de Sarajevo, soulignent les deux associations.
"La Nation" est un bimensuel tiré à 4000 exemplaires. Ses rédacteurs sont des bénévoles. C'est l'organe de la Ligue vaudoise, un mouvement de droite proche du Centre patronal, qui défend tout ce qui contribue au renforcement de l'identité vaudoise.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS