Des substances cancérigènes dans des mascaras et eyeliners

 Toute l'actu en bref

Les produits non conformes à la législation contenaient des nitrosamines (image symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Des substances cancérigènes ont été découvertes dans des mascaras et eyeliners vendus en Suisse. Sur 184 échantillons examinés, 15 étaient non conformes à la législation et 11 ont été interdits de vente, révèle l'Association des chimistes cantonaux.

Les maquillages examinés comprenaient des mascaras, eyeliners et fards à paupières. Ils ont notamment été contrôlés chez des importateurs, dans des grands magasins, des parfumeries, pharmacies ou encore des salons de beauté. Le nom des entreprises et les marques ne peuvent être communiqués, mais les produits de luxe sont autant concernés que ceux de bas de gamme, indique à l'ats Patrick Edder, chimiste cantonal de Genève.

Les produits incriminés contenaient des nitrosamines, des substances cancérigènes interdites dans les produits cosmétiques, précise l'association dans un communiqué publié mercredi. C'est l'utilisation de matières premières contaminées ou des mauvaises conditions de production et de stockage qui peuvent expliquer leur présence.

Pas conscients du problème

Les producteurs ont été sommés de prendre des mesures. "La problématique est prise au sérieux par ces derniers", assure Patrick Edder. D'autres contrôles suivront d'ailleurs ces prochaines années.

La plupart des producteurs ont retiré leurs marchandises ou "adapter leurs auto-contrôles". Souvent ces substances n'étaient tout simplement pas dans leur viseur ou ils sous-traitaient les tests à des laboratoires qui ne disposaient pas de méthode suffisamment efficace.

"Tandis que les taux de contestation pour les mascaras (11%) et les eyeliners liquides (8%) étaient comparables, aucune nitrosamine n'a été trouvée dans les fards à paupières et dans les eyeliners solides", écrivent les chimistes cantonaux. Cela montre qu'il est possible de fabriquer des produits sans nitrosamines, soulignent-ils.

ATS

 Toute l'actu en bref