Fnac Suisse va distribuer des articles de sport de Decathlon

Decathlon profitera de la présence de la Fnac dans les centres urbains, complémentaire à celle traditionnelle en périphérie des villes. Cette première collaboration en appellera d'autres (archives). KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI sda-ats
Ce contenu a été publié le 04 juin 2020 - 11:11
(Keystone-ATS)

Decathlon et Fnac vont collaborer en Suisse. Le concepteur et producteur français d'articles sportifs va écouler ses marques de vélos et trottinettes auprès de la chaîne de magasins Fnac, qui complètera ainsi son offre en mobilité douce.

Decathlon profitera d'une présence dans les centres urbains, complémentaire à celle traditionnelle en périphérie des villes. Cette première collaboration en appellera d'autres, indique jeudi l'entreprise.

Le groupe hexagonal entend multiplier ce genre d'expérience afin de se "positionner en acteur global du sport", explique la société dans un communiqué. Adrien Lagache, responsable du développement de Decathlon en Suisse, mène des discussions avec d'autres distributeurs potentiels, a-t-il expliqué à AWP.

Parallèlement, le groupe français veut renforcer sa présence dans les centres urbains par le biais d'échoppes franchisées. Le magasin pilote situé vers la gare de Genève - l'unique exploité par Decathlon Suisse en ville - devrait ainsi rester un projet isolé. Il sera cependant maintenu.

Decathlon, qui distribuait usuellement ses produits dans ses propres surfaces ou via sa plateforme en ligne, dispose de 23 enseignes et emploie 750 personnes en Suisse.

Fnac Suisse est une filiale du géant français Fnac, spécialisé dans les livres, la musique et l'électronique de loisir. L'inclusion de vélos et trottinettes dans la gamme de produits vise à répondre à un "changement de paradigme" induit par la crise sanitaire, la population suisse étant "plus encline à privilégier la mobilité douce", affirme Fnac Suisse dans un communiqué distinct.

La volonté de Fnac Suisse est de proposer à terme davantage de produits Decathlon, selon son directeur général Cédric Stassi.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article