Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le ministère russe des Affaires étrangères a dénoncé samedi comme du "bluff" les affirmations de l'Ukraine selon lesquelles elle aurait retiré ses armes lourdes de la ligne de front dans l'Est. Les accords de paix de Minsk prévoient justement un tel engagement.

Le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé en début de semaine que Kiev avait retiré "la majorité de ses systèmes de lance-roquettes multiples et de son artillerie lourde".

Dans un communiqué, la diplomatie russe a cité samedi des images filmées par des médias. Elles montrent que le bataillon de volontaires ukrainiens Azov utilise des pièces d'artillerie lourde d'une portée de 22 km dans une zone censée être sous la surveillance de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Près de Chirokiné

"Il s'agit d'une nouvelle violation grossière des accords de Minsk qui prévoient le retrait des armes lourdes de la ligne de front", selon Moscou. "Les déclarations des autorités ukrainiennes affirmant que toutes les armes lourdes ont été retirées relèvent donc du bluff", est-il ajouté.

La zone concernée par ces images se situe près de Chirokiné, une localité à 10 kilomètres du port stratégique de Marioupol contrôlé par Kiev qui constitue l'une des principales zones de tensions persistant depuis les accords signés à Minsk à la mi-février.

L'armée ukrainienne a accusé les rebelles prorusses d'avoir tiré vendredi soir sur Chirokiné.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS