Le président turc Recep Tayyip Erdogan est arrivé en tête chez les Turcs de Suisse, mais seulement avec 37,2% des voix. Au niveau des partis, le HDP a tiré son épingle du jeu avec 40,8% des voix en Suisse.

Le Parti démocratique du peuple (HDP, prokurde) est arrivée en tête du scrutin chez les Turcs de Suisse, devançant l'AKP de M. Erdogan avec 31,3% des voix et le CHP (17,29%), selon les résultats publiés par l'agence de presse turque Anadolu. Le HDP a bénéficié de nombreux reports de voix, explique Celâl Bayar, président de la Fédération des Associations Turques de Suisse Romande (FATSR), contacté par Keystone-ATS.

"C'était un vote stratégique", souligne M. Bayar. Si le HDP n'avait pas passé le cap des 10% qui lui permet d'entrer au parlement, les 66 sièges qu'il a gagnés seraient en partie revenus à l'AKP. Au total, le HDP a récolté 11,7% des voix.

"Projet de grand Sultanat"

Le Conseil démocratique kurde (CDK) en Suisse, qui soutient le HDP, explique aussi ce bon résultat par une meilleure intégration locale des Turcs et de nombreux réfugiés politiques kurdes en Suisse. "Nous aurions aimé faire mieux", admet toutefois un responsable du CDK, interrogé par Keystone-ATS.

Il regrette qu'il n'y ait pas eu "une campagne libre et équilibrée, ce qui n'est pas possible avec notre candidat en prison". Le CDK dénonce par ailleurs les "fraudes massives" qui ont entaché l'exercice en Turquie. Il regrette qu'avec cette réélection "Erdogan peut désormais faire valider son projet de grand Sultanat par ordonnances".

"Mauvais score" pour Erdogan

Au niveau de la présidentielle, les Turcs de Suisse ont voté en premier pour M. Erdogan, avec 37,2% des voix. "C'est un mauvais score", explique Celâl Bayar, même s'il n'y avait pas de doute sur le fait que le président sortant finirait en tête. Il est suivi par le candidat du CHP, Muharrem Ince (31,9%) et celui du HDP, Selahattin Demirtas (27,5%).

Les Turcs de Suisse pouvaient voter entre le 15 et le 19 juin. Le scrutin s'est "très bien passé", même si "cinq jours pour voter, ce n'est pas assez", regrette M. Bayar. Il a toutefois salué "le travail remarquable" des employés du consulat turc de Genève. Les temps d'attente pour voter y ont toutefois dépassé les cinq heures certains jours, notamment en raison de nombreux bus venant de France pour voter au consulat, plus proche que celui de Lyon.

Les Turcs de Suisse se sont fortement mobilisés, surtout dans l'opposition, souligne M. Bayar. Le taux de participation en Suisse a atteint 49,5%.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.