Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - Deux grands journaux britanniques, le "Guardian" et le "Times", ont retiré vendredi leur soutien aux travaillistes. Cela à moins d'une semaine des élections législatives du 6 mai.
Le "Guardian", traditionnellement proche du Labour, a annoncé qu'il apportait son soutien aux libéraux-démocrates, troisième parti de l'échiquier politique britannique, parce que cela lui paraît le meilleur moyen d'aboutir à une réforme électorale.
Le "Times" dit de son côté abandonner le parti du Premier ministre Gordon Brown pour les conservateurs, qu'il avait cessé de soutenir il y a 18 ans, parce qu'il partage leur point de vue sur la réduction de la taille du gouvernement et sur la nécessité d'agir plus rapidement pour réduire le déficit budgétaire, supérieur à 11% du PIB.
Dans un éditorial à paraître samedi, le "Guardian" présente les libéraux-démocrates comme le fer de lance d'une "aspiration nationale à un véritable changement". "Etre invité à adhérer à cinq années supplémentaires de gouvernement travailliste, et avec Gordon Brown comme Premier ministre, peine à inspirer l'enthousiasme", écrit-il.
L'hebdomadaire "The Economist", qui avait soutenu le Labour de Tony Blair aux élections de 2005, a apporté jeudi son soutien au Parti conservateur en disant qu'il semble le mieux placé pour réduire le poids du secteur public.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS