Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - Deux grands journaux britanniques, le "Guardian" et le "Times", ont retiré vendredi leur soutien aux travaillistes. Cela à moins d'une semaine des élections législatives du 6 mai.
Le "Guardian", traditionnellement proche du Labour, a annoncé qu'il apportait son soutien aux libéraux-démocrates, troisième parti de l'échiquier politique britannique, parce que cela lui paraît le meilleur moyen d'aboutir à une réforme électorale.
Le "Times" dit de son côté abandonner le parti du Premier ministre Gordon Brown pour les conservateurs, qu'il avait cessé de soutenir il y a 18 ans, parce qu'il partage leur point de vue sur la réduction de la taille du gouvernement et sur la nécessité d'agir plus rapidement pour réduire le déficit budgétaire, supérieur à 11% du PIB.
Dans un éditorial à paraître samedi, le "Guardian" présente les libéraux-démocrates comme le fer de lance d'une "aspiration nationale à un véritable changement". "Etre invité à adhérer à cinq années supplémentaires de gouvernement travailliste, et avec Gordon Brown comme Premier ministre, peine à inspirer l'enthousiasme", écrit-il.
L'hebdomadaire "The Economist", qui avait soutenu le Labour de Tony Blair aux élections de 2005, a apporté jeudi son soutien au Parti conservateur en disant qu'il semble le mieux placé pour réduire le poids du secteur public.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS